Sages-femmes et infirmiers vont aider à améliorer l’accueil dans les hôpitaux (ministre)
APS
SENEGAL-SANTE-FORMATION

Sages-femmes et infirmiers vont aider à améliorer l’accueil dans les hôpitaux (ministre)

Dakar, 2 sept (APS) - Les infirmiers et sages-femmes de la première promotion du programme de formation en e-Learning détiennent désormais "toutes les compétences requises" pour améliorer le service des urgences ainsi que l’accueil dans les hôpitaux a soutenu, vendredi à Dakar, le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Awa Marie Coll Seck.
 


"L’urgence et l’accueil sont les choses les plus importantes dans un hôpital et la formation que vous avez reçu a pris en compte tout cela. Vous détenez toutes les compétences requises pour améliorer l’accueil et les autres services", a-t-elle dit.
 
Elle présidait la cérémonie officielle de graduation de la première promotion du programme de formation en e-learning des infirmiers et sages-femmes en présence de sa collègue de la Fonction Publique, de la Rationalisation des effectifs et du Renouveau du service public, Viviane Laure Elisabeth Bampassy. 
 
Le ministère de la Santé et de l’Action sociale, en collaboration avec l’ONG "Amref Heath Africa", avait enclenché un processus en vue d’élaborer et de mettre en œuvre le Programme de renforcement des capacités des infirmiers et des sages-femmes (PRECIS). 
 
Après deux ans de formation, un examen de certification nationale a été organisé à l’issue duquel 165 apprenants ont été déclarés admis, soit un taux de réussite de 82,2%.
 
Mme Seck a précisé que cette formation constitue "une transition au niveau du recrutement avec le diplôme du baccalauréat" et leur permet d’obtenir un diplôme équivalent à BAC+3, au même titre que leur cadet.
 
Selon elle, "le contexte épidémiologique et le défi de la mauvaise répartition du personnel de santé demandent le relèvement du plateau technique et avec cette formation, le Sénégal va pourvoir apporter des corrections à ces niveaux".
 
 
"Qui mieux que vous pourra répondre efficacement aux défis de l’offre de suivi et de la demande de la Couverture maladie universelle (CMU). C’est un défi que nous devons relever. Le gouvernement compte sur le personnel de santé pour que la population ait accès à des services de santé de qualité", a-t-elle rappelé. 
 
Pour sa part, le Directeur régional de l’ONG "Amref Heath Africa", Sira Thiam a soutenu que cette cérémonie "est un effort de plus du gouvernement du Sénégal de renforcer les ressources humaines".

M. Thiam qui a souhaité la pérennisation d’une telle initiative a invité les nouveaux diplômés à poursuivre leur formation en master et doctorat afin "d’acquérir des connaissances et de développer des aptitudes pour communiquer avec la clientèle et changer la pratique quotidienne".
 
Le ministre en charge de la Fonction publique a, tout en les félicitant, promis aux récipiendaires que leur reclassement sera automatiquement fait.
 

SK/PON