351116 MILDA seront distribuées dans la région de Matam (médecin-chef)
APS
SENEGAL-PALUDISME-LUTTE

351116 MILDA seront distribuées dans la région de Matam (médecin-chef)

Matam 2 juil (APS) – Quelque 351 116 moustiquaires imprégnées à longue durée d’action (MILDA) seront mises à la disposition des ménages de Matam dans le cadre de la campagne nationale de distribution, a annoncé mardi, le docteur Mama Moussa Diaw, médecin-chef de la région médicale.

L’objectif de cette campagne universelle de distribution de MILDA est d’abord, pour les ménages, d’avoir 100% de couverture et 80% d’utilisation. Cela nous intéresse beaucoup parce qu’elle va impacter la baisse de la transmission du paludisme dans les familles, a expliqué le médecin chef de la région médicale.

Il intervenait lors d’une réunion du comité régional de développement (CRD) axée sur la campagne nationale de distribution de masse MILDA et les aspersions intra domiciliaires.

Aujourd’hui nous sommes venus particulièrement à Matam pour deux raisons. En plus de la campagne de distribution, nous avons prévu de faire ce qu’on appelle les aspersions intra domiciliaires, a de son côté assuré le docteur Doudou Séne.

Séne, coordonnateur du Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) a lié l’importance de sa présence ainsi que celle du service d’hygiène à la nécessité de sensibiliser l’ensemble de population à faire un bon usage des MILDA et à s’engager dans la lutte contre le paludisme.
 
Il les a exhortés à accompagner la distribution et les aspersions intra domiciliaires, tout en veillant à garantir une bonne gestion environnementale.

Sur la stratégie, il a indiqué qu’après la phase de recensement qui démarre mercredi pour une durée de 5 jours, arrivent la phase de validation et celle de la distribution prévue du 24 au 29 juillet.

La mise en place de ces activités nécessite d’importantes ressources humaines, matérielles et financières mais ne peut contribuer aux résultats sans l’adhésion des communautés, car au-delà du relèvement de la disponibilité des MILDA dans les ménages, il faut relever le pari de l’utilisation pour toute la famille, toute l’année et toutes les nuits, a expliqué Diégui Ngom, adjointe du gouverneur chargée du développement.

ADS/MD/AKS