Plaidoyer pour une disponibilité systématique de tous les produits et médicaments dans les PRA
APS
SENEGAL-SANTE

Plaidoyer pour une disponibilité systématique de tous les produits et médicaments dans les PRA

Darou Mousty (Louga), 10 fév (APS) – Le dépositaire du district sanitaire de Darou Mousty, Modou Sarr Ndoye, a plaidé jeudi pour une disponibilité systématique de tous les produits à la Pharmacie régionale d’approvisionnement (PRA), gage d’une lutte efficace contre la vente illicite des médicaments contrefaits et l’exercice illégal de la pharmacie.

 
‘’Si tous les produits sont disponibles depuis la Pharmacie nationale d’approvisionnement (PNA) au niveau des PRA, acheminés aussi bien au niveau des districts que des postes de santé, vu leur accessibilité et coûtant beaucoup moins cher que dans les dépôts, les patients n’auront plus de raison de se rendre dans les boutiques-pharmacies’’, a-t-il soutenu.
 
Il recevait une mission du projet "Informed Push Model" (IPM) qui séjourne dans la région de Louga, pour documenter les bonnes pratiques de l’approche IPM et la mise en œuvre du programme "Yeksi naa". 
 
Le programme "Yeksi naa" est un nouveau schéma de distribution de médicaments et produits essentiels permettant à la PNA d’éviter les ruptures de stock à travers un opérateur et de doter tous les points de prestation de services (PPS) de produits.
 
L’approche IPM est mise en pratique actuellement dans les 14 régions du Sénégal, notamment dans 76 districts et 1380 PPS, entre décembre 2012 et mars 2015.
 
Au départ, l’IPM, à travers un projet pilote, avait expérimenté ce schéma avec 9 produits de planification familiale avant de l’élargir, de concert avec la PNA, à une gamme de 14 produits essentiels, puis à une vagues de 50 produits programme, de la mère de l’enfant, etc. 
 
Quelque 100 produits vont, à terme, constituer la 2ème vague, afin de pouvoir rendre disponibles les médicaments et produits dans les PPS les plus reculés du pays et assurer une disponibilité permanente. 
 
Entre décembre 2012 et mars 2015, l’approche IPM a pu s’implanter dans les 14 régions du Sénégal, dans notamment 76 districts et 1380 PPS.
 
D’après le dépositaire de Darou Mousty, les boutiques-pharmacies ou ‘’dépôts’’ qui pullulent principalement dans les villes de Touba et de Darou Mousty constituent un réel problème pour le système de santé, et leur question reste préoccupante, voire sensible.
 
‘’La direction de la Pharmacie et du médicament, ainsi que l’Ordre des pharmaciens gagneraient à accréditer des dépôts de pharmacie, provoquer des réunions et conscientiser les tenanciers sur la gravité de vendre des médicaments non homologués’’, a-t-il recommandé.
 
‘’Il faut leur proposer des emplois, en ouvrant au moins 3 officines à Darou Mousty et que chacune d’elle puisse recruter au moins 2 employés parmi ces vendeurs de boutiques-pharmacies, cela peut être un début de solution’’, a encore souligné Modou Sarr Ndoye.

LTF/ASG