Une sage-femme souhaite la construction d’une maternité aux normes à Bantaco
APS
SENEGAL-SANTE

Une sage-femme souhaite la construction d’une maternité aux normes à Bantaco

  De l’envoyé spécial de l’APS : Abdoulaye Iba Faye

Kédougou, 15 mai (APS) – La maîtresse sage-femme du poste de santé de Bantaco (Kédougou, sud-est), Oumy Sy Samb Djité a plaidé, mardi, pour l’érection d’une maternité répondant aux normes dans cette zone qui concentre 887 femmes en âge de reproduction (FAR).
 

"L’exiguïté du poste de santé fait qu’il y a un non-respect de l’intimité des femmes, parce qu’on met tout le monde dans une même salle, aussi bien les accouchées, que d’autres patients garçons ou filles", s’est-elle désolée. 
 
D’après elle, "il y a, dans cette zone aurifère, une forte concentration de personnes qui migrent au gré de leurs intérêts".

"Il est bon qu’on ait au moins une salle de travail, une salle de consultation générale, une salle de suite de couche et des lits pour respecter l’intimité des femmes qui accouchent" a dit la sage-femme.
 
"Mon plaidoyer, a-t-elle dit, c’est d’avoir une maternité qui répond aux normes parce que l’Etat nous recrute, nous envoie dans des zones éloignées et difficiles d’accès et nous trouvons dommage qu’il n’y ait pas de maternité, ni de logement pour la maîtresse sage-femme". 
 
Oumy Sy Samb Djité a fait comprendre que le poste de santé de Bantaco qui dispose d’une sage-femme devrait avoir une maternité qui "présente le minimum". La structure sanitaire qui devrait avoir le strict nécessaire consulte chaque mois "30 à 40 professionnelles du sexe" a-t-elle ajouté.

Une équipe du Conseil national de lutte contre le Sida (CNLS) en compagnie de membres de l’Association des journalistes en Santé, Population et Développement (AJSPD) est dans la région de Kédougou pour documenter des activités sur la Prévention de la transmission mère-enfant (PTME).
 

LTF/PON