Paludisme : Une délégation de Lives and Livelihoods Fund en visite au PNLP, lundi
APS
SENEGAL-SANTE

Paludisme : Une délégation de Lives and Livelihoods Fund en visite au PNLP, lundi


Dakar, 10 mars (APS) - Le Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) reçoit, à partir de lundi, la visite d’une délégation de "Lives and Livelihoods Fund" (LLF) qui vient s’imprégner de l’expérience du Sénégal dans la lutte contre le paludisme et des actions envisagées pour atteindre le stade d’élimination de cette maladie, a appris l’APS. 

 
Selon un communiqué du PNLP transmis à l’APS, la délégation de ce fonds de la Banque islamique de développement (BID) dirigée par un ‘’Impact Committee’’ et forte d’une vingtaine de personnes, séjournera au Sénégal pendant trois jours. 
 
A ce propos, elle aura, lundi à 9 heures, au siège du PNLP, une séance d’information suivie d’une visite de terrain au poste de sante Deggo, à Pikine, annonce la même source.
 
La visite du poste de santé Deggo vise à offrir à la délégation la possibilité de voir des actions concrètes, allant du diagnostic à la prévention du paludisme avec un accent mis sur le travail et la mobilisation communautaires en termes de prise en charge et de prévention. 
 
La délégation va également rencontrer le ministre de la Santé et de l’Action sociale dans la même journée. D’après le PNLP, le Sénégal, dans le sillage de la stratégie mondiale 2016-2030 et de la stratégie africaine de lutte contre le paludisme, s’est fixé comme objectif la pré-élimination du paludisme, d’ici à 2020.
 
A ce sujet, la Banque islamique de développement (BID) a décidé de mettre à la disposition du Sénégal, pour la période 2017-2019, un montant important constitué d’un don et d’un prêt pour soutenir les efforts en vue d’atteindre le stade de pré-élimination du paludisme.
 
Le don provient du LLF (fonds mis en place par la BID), en collaboration avec le Fonds islamique de solidarité pour le développement du Groupe de la BID, la Fondation Bill et Melinda Gates. 
 
D’autres bailleurs tels que le Fonds de développement du Qatar, le Fonds d’aide humanitaire du Roi Salman et le Fonds d’Abu Dhabi pour le développement y ont aussi contribué.

LTF/ASG/MS