Paludisme : les populations invitées à suivre les efforts de l’Etat
APS
SENEGAL-SANTE

Paludisme : les populations invitées à suivre les efforts de l’Etat

Kaffrine, 22 mai (APS) – L’adjoint au gouverneur de la région de Kaffrine a invité, mercredi, les populations à suivre l’Etat dans ses efforts de lutte contre le paludisme en utilisant les moustiquaires imprégnées mises à leur disposition gratuitement.
 
"Si l’Etat fait ces efforts, les populations doivent suivre pour une utilisation effective des moustiquaires pour éliminer le paludisme à Kaffrine. Nous demandons aux populations de la région de Kaffrine de prendre les dispositions utiles pour que ces moustiquaires soient utilisées à bon escient", a dit Cheikh Ndiaye.
 
Il présidait le lancement de la distribution des moustiquaires imprégnées à longue durée d’action (MILDA), en présence du médecin-chef de la région médicale de Kaffrine, Dr Mamadou Moustapha Diop, du représentant du programme national de lutte contre le paludisme, Aly Guèye.
 
Au total, 413.500 moustiquaires imprégnées à longue durée d’action (MILDA) seront distribuées dans la région de Kaffrine (centre), ce qui représente un coût de 141.870.000 de francs CFA, selon l’adjoint au gouverneur, qui invite les populations à utiliser à bon escient ces moustiquaires.
 
Cette campagne de distribution de ces MILDA à Kaffrine va durer cinq jours (du 22 au 26 mai 2019).
 
Des acteurs de la santé, des chefs de services, des élus locaux, des autorités administratives et des populations ont également pris part à la cérémonie.
 
"Nous avons prévu juste après cette période de distribution de faire des missions de suivi à travers un échantillonnage qui sera établi pour voir si les populations ont utilisé les moustiquaires ou pas", a-t-il assuré.
 
"Des centaines de millions ont été injectés par l’Etat à Kaffrine. Ce sont des efforts énormes qui ont été déployés par l’Etat. Nous appelons les populations de Kaffrine à mériter ces efforts de l’Etat en utilisant les moustiquaires imprégnées toute l’année, toute la famille et toute la nuit", a, pour sa part appelé le médecin-chef de la région médicale de Kaffrine, Dr Mamadou Moustapha Diop.
 
Selon lui, "ces moustiquaires imprégnées à longue durée d’action (MILDA) sont distribuées pour être utilisés à bon escient et non pour être utilisés à d’autres fins".
 
Cette campagne de couverture universelle MILDA, a-t-il expliqué, s’inscrit dans le cadre du plan stratégique national du programme de lutte contre le paludisme. "L’Etat a l’ambition d’éliminer le paludisme d’ici 2030", a-t-il rappelé.
 
Dans la région de Kaffrine, l’incidence du paludisme est passée de 6 pour 1000 à 12 pour 1000 entre 2017 et 2018, a indiqué Dr Mamadou Moustapha Diop. Entre 20 à 30 personnes sont mortes de cette maladie entre 2017 et 2018, selon lui.

MNF/OID/ASB