Paludisme : Dakar et Banjul prévoient la distribution de 10 millions de MILDA (médecin-chef)
APS
SENEGAL-GAMBIE-SANTE-RECTIFICATIF

Paludisme : Dakar et Banjul prévoient la distribution de 10 millions de MILDA (médecin-chef)

Fatick, 17 avr (APS) - Les autorités médicales du Sénégal et de la Gambie projettent d’organiser conjointement, d’ici mai 2019, une campagne de distribution de 10 millions de moustiquaires imprégnées à longue durée d’action (MILDA) au profit des populations des deux pays, a appris l’APS de source officielle, mercredi.
 
"La cérémonie officielle de lancement est, sauf changement, provisoirement retenue pour le 4 mai prochain à Farafégné (Gambie). Elle se déroulera en présence des autorités sanitaires et des populations des deux Etats", a indiqué le médecin-chef de Fatick, docteur Abib Ndiaye. 
 
Il s’exprimait au cours d’un comité régional de développement (CRD) portant sur la préparation de cette campagne transfrontalière, mais aussi sur la feuille de route à dérouler en 2019 dans le cadre de la couverture universelle en MILDA au Sénégal. 
 
Il a indiqué que dans le cadre de la mise en œuvre de cette campagne de lutte contre le paludisme avec la Gambie, les régions médicales de l’axe centre frontalières ou proches de ce pays (Kaolack, Fatick, Kaffrine, et Diourbel) vont dérouler en premier leurs activités entre les mois de mars, avril et mai 2019. 
 
"Ensuite, les régions médicales des axes nord, ouest et sud vont entrer en lice", a-t-il poursuivi, précisant que le Sénégal prévoit de distribuer neuf millions de moustiquaires et la Gambie un million.

Il signale que "l’objectif de cette couverture universelle est de toucher 100% de la population générale ciblée et d’amener 80% de cette population générale à dormir sous moustiquaire". 
 
Le docteur Ndiaye de préciser que la règle principale de cette campagne consiste à "donner une moustiquaire pour deux personnes par ménage’’. "Donc, le recensement se fera en fonction de la population et du nombre de couchage par ménage", a-t-il expliqué. 
 
Il a annoncé que des "actions de recensement des ménages et de distribution des moustiquaires’’ seront menées "grâce aux relais et superviseurs communautaires". 
 
Les actions de coordination, d’évaluation et de suivi avec les autorités administratives, de communication médiatique, de mobilisation des armées dans la phase de distribution des MILDA seront organisées respectivement dans les deux pays.
 
Point focal de cette campagne à Fatick, une région frontalière à la Gambie, le médecin-chef a soutenu que cette campagne va permettre à la région d’aller vers la pré-élimination du paludisme en 2020. 
 
"La moustiquaire est l’une des stratégies phares de lutte contre le paludisme, mais aussi d’autres maladies comme la dengue ou encore la fièvre jaune", a rappelé le docteur Ndiaye. 
 
Présidant le CRD, le gouverneur de la région de Fatick Gorgui Mbaye s’est réjoui de cette initiative de distribution de 10 millions de MILDA par les deux pays. 
 
Il a invité les parties prenantes à cette campagne transfrontalière à "s’inscrire dans la perspective d’une pré-élimination du paludisme en 2020 et tendre vers l’élimination en 2030".

AB/ASG/BK