Le secteur privé met sur pied un réseau dédié à la nutrition
APS
SENEGAL-SANTE-ECONOMIE-INITIATIVE

Le secteur privé met sur pied un réseau dédié à la nutrition

Dakar, 29 jan (APS) – La création du Réseau du secteur privé pour la nutrition, une initiative du Conseil national de développement de la nutrition (CNDN), est considérée comme un ‘’pas important’’ de la mise en œuvre de la politique nutritionnelle du pays, a appris l’APS de ses fondateurs, vendredi à Dakar.

Le réseau a été créé avec la collaboration du Programme alimentaire mondial (PAM), l’une des agences spécialisées des Nations unies.
 
Il réunit plusieurs acteurs du secteur privé désireux d’exploiter le potentiel économique de la nutrition, en vue de l’atteinte des objectifs du mouvement ‘’Scaling Up Nutrition’’ (Développer la nutrition), dont le Sénégal est membre depuis 2011, a expliqué le secrétaire exécutif du CNDN, Abdoulaye Kâ, lors d’une conférence marquant le lancement de la structure.
 
’’Le réseau va aider à maximiser’’ la contribution de la nutrition à l’économie sénégalaise et soutenir l’innovation en matière de recherche de solutions contre la malnutrition, ‘’sous toutes ses formes’’, selon M. Kâ.
 
‘’La mobilisation d’un ensemble d’acteurs autour de la problématique de la nutrition [permet de] donner au Sénégal des résultats très satisfaisants dans la lutte contre la malnutrition’’, a-t-il assuré. 
 
‘’Le réseau va certainement contribuer à la prise en charge des enjeux nutritionnels du pays, notamment ceux qui ont en lien avec deux des piliers du plan stratégique et multisectoriel de la nutrition au Sénégal’’, à savoir ‘’la distribution et la tarification’’, a souligné le coordonnateur du CNDN.
 
Les membres du réseau devraient également aider à ‘’la production d’aliments à haute valeur nutritive’’, selon lui.
 
Selon Abdoulaye Ka, représentant également du mouvement ‘’Scaling Up Nutrition’’ au Sénégal, le PAM soutient ‘’fortement’’ cette initiative qui consiste à accroître la contribution du secteur privé à la politique de nutrition du pays. 
 
La représentante du PAM au Sénégal, Fatiha Terki, a promis le soutien de l’agence spécialisée des Nations unies au réseau et à l’Etat du Sénégal.
 
Selon Mme Terki, la nutrition fait partie des priorités du Programme alimentaire mondial, qui investit dans le capital humain pour l’atteinte, d’ici à 2030, des objectifs de développement durable relatifs à l’élimination de la faim, par le biais d’un partenariat mondial.
 
Le PAM a décidé de soutenir la politique nationale de développement de la nutrition, a-t-elle promis en intervenant à la réunion par visioconférence.
 
‘’Les mécanismes par lesquels nous fournissons une assistance technique ou alimentaire impliquent de nombreux acteurs, du niveau national au niveau communautaire, et le secteur privé est un acteur majeur et incontournable’’, a souligné Mme Terki.

ADL/ESF