Pour la prise en compte du genre et de l’éthique dans la recherche
APS
SENEGAL-SANTE

Pour la prise en compte du genre et de l’éthique dans la recherche

Dakar, 30 déc (APS) – Une cinquantaine de chercheurs de différentes universités, académies, institutions de recherche en santé, agriculture et élevage ont pris part à une session de mise à niveau sur la prise en compte du genre et de l’éthique dans leurs projets de recherche, a appris l’APS.

’’C’est une première vague qui concernera par la suite toutes les régions du Sénégal pour ces sessions de formation afin de les armer à prendre en compte la dimension éthique et genre dans leurs projets de recherche’’, a expliqué Pr Anta Tall Dia, présidente du Comité national d’éthique pour la recherche en santé au Sénégal

Elle a rappelé que ces recherches doivent ’’avant tout participer à améliorer le bien être des populations’’. Pr Anta Tall Dia a indiqué que le comité est l’organe de régulation de la recherche au Sénégal chargé de faire respecter le droit des personnes qui participent aux enquêtes pour des travaux de recherche.

Ce comité veille également à ce que les protocoles soient de bonne qualité scientifique et que les droits des personnes soient respectées en les informant sur les objectifs avec leur consentement.

’’L’idée c’est faire en sorte que les projets de recherche travaillent sur des thématiques qui intéressent les besoins de la société et le développement économique et social du pays’’, a ajouté le Directeur général de l’Agence nationale de la Recherche scientifique appliquée, Pr Cheikh Mouhamadou Mbacké Lô.

Cette agence est l’interface entre les chercheurs et le privé mais aussi entre les chercheurs, le secteur public et les populations, a t-il expliqué.

Elle travaille avec le Comité éthique pour mettre à niveau les chercheurs par rapport aux projets de recherche pour approbation, a t-il souligné.

’’La deuxième étape sera la recherche de fonds parcequ’en général l’éthique est obligatoire avant d’accéder au financement de certains partenaires’’, a ajouté Pr Lô.

Pour Dr Samba Cor Sarr, chef de la Division de la recherche appliquée au ministère de la Santé et de l’Action sociale, l’optique est de ’’pouvoir mobiliser les acteurs de la recherche autour du concept de l’éthique et du genre’’.

Il a insisté sur la prise en compte de la dimension genre dans le champ de la recherche. Dr Sarr a rappelé que l’évaluation de chaque protocole permet d’amener le chercheur à intégrer toutes les exigences éthiques et déontologiques tant dans la conception que dans la mise en œuvre.


ADL/OID/AKS