Malnutrition : une situation maîtrisée dans le département de Thiès (CLM)
APS
SENEGAL-SANTE

Malnutrition : une situation maîtrisée dans le département de Thiès (CLM)

Thiès, 9 nov (APS) – Le département de Thiès est "au vert’’, avec un taux de malnutrition de 1,3% au troisième trimestre, soit moins que le pourcentage national de malnutris, de 2,5% sur la même période, a indiqué lundi le coordonnateur national de la Cellule de lutte contre la malnutrition (CLM), Abdoulaye Kâ.
 
‘’La dernière campagne de dépistage que nous avons menée dans le département de Thiès, nous donne un niveau de malnutrition de 1,3%’’, a dit Abdoulaye Ka, en marge d’une cérémonie de remise de farine enrichie aux enfants malnutris de six régions du pays, au quartier Grand Thiès.
 
Ces données remontent au mois d’octobre, a-t-il précisé. A la lumière du classement de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), ‘’1,3% est une situation au vert’’, a-t-il expliqué. 
 
Au centre de promotion de la croissance de Grand Thiès qui a accueilli la rencontre, ‘’on ne parle plus de malnutrition aiguë sévère’’, s’est réjoui M. Ka. 
 
Sur 2.323 enfants de moins de cinq ans dépistés au dernier trimestre, seuls 13 cas de malnutrition aiguë modérée ont été détectés. 
 
Sur ce site, la malnutrition a ‘’considérablement baissé’’ et ‘’baisse de plus en plus’’, a confirmé Gallo Cissé, chef de projet au Programme de renforcement de la nutrition (PRN). 
 
Selon Ndéye Khoudia Thiam, du programme PRN/Child Fund, le quartier de Grand Thiès est passé de 1,01% de malnutris aigus en 2019, à 0,58% de malnutris aigus modérés en 2020.
 
 ‘’Au niveau national, nous avons pu toucher, lors de la dernière campagne, plus de 700.000 enfants et nous avons un niveau de malnutrition de 2,5%’’, a poursuivi le coordonnateur de la CLM. La région de Kolda a le niveau ‘’le plus élevé de malnutrition, avec à peu près 5%’’, a-t-il poursuivi.
 
‘’Nous sommes dans une situation maîtrisée par rapport à la malnutrition aiguë, qui frappe les enfants durant les périodes de crise’’, a rassuré Abdoulaye Kâ.
 
Il a relevé que les craintes d’une perte des acquis, liée à l’‘’arrêt total’’ des activités de nutrition, pendant la période de confinement, ont été dissipées, grâce à l’anticipation du gouvernement, par une ‘’distribution intensive’’ de denrées alimentaires et des actions de sensibilisation à l’endroit des mères d’enfant. 
 
Quelque 228 tonnes de farine locale composée sont en train d’être distribuées à 227.316 enfants des villages et quartiers abritant des sites de promotion de la croissance, a-t-il ajouté.

ADI/ADL/ASG