Malnutrition aiguë modérée : un taux de 2,88% au second semestre à Kaffrine (responsable)
APS
SENEGAL-SANTE

Malnutrition aiguë modérée : un taux de 2,88% au second semestre à Kaffrine (responsable)


Kaffrine, 22 nov (APS) – La région de Kaffrine a enregistré au second semestre de 2017 un taux de malnutrition aiguë modérée de 2,88%, a indiqué, mercredi, Paul Ndem Faye, assistant technique du bureau régional de Kaolack du Programme de renforcement de la nutrition (PRN).

‘’Par rapport au dépistage, nous sommes à 2,7% pour le premier semestre et à 2, 88% pour le second semestre. Donc, la malnutrition aiguë modérée détectée au niveau des enfants âgés de 6 à 59 au niveau de la région de Kaffrine s’élève à 2, 88% pour le second semestre’’, a révélé M. Faye.


Il s’adressait à des journalistes au terme d’un atelier de partage et d’échange dans le cadre du suivi du programme PRN au niveau de la région de Kaffrine.


Cette rencontre, organisée par le comité régional de suivi du PRN, a été présidée par l’adjoint au gouverneur de Kaffrine chargé du développement, Cheikh Ndiaye. Elle a enregistré la présence des acteurs de la santé, des autorités administratives, des chefs de service et des élus locaux.


"En moyenne, a poursuivi M. Faye, chaque mois nous avons à peser au moins dans la région de Kaffrine 6.292 enfants de 0 à 23 mois’’. Il a signalé que, "dans le cadre de la pesée, l’insuffisance pondérale s’élève à 4%’’.


‘’Par rapport à la malnutrition au niveau de la région de Kaffrine, nous pourrons dire qu’il y a beaucoup d’efforts qui sont fournis et qui sont en train d’être faits’’, a salué Paul Ndem Faye.


Il a précisé que la limite fixée pour l’insuffisance pondérale est de 10%. ‘’Et à Kaffrine, l’insuffisance pondérale s’élève à 4%. Malgré quelques problèmes, on peut dire que ça marche à merveille à Kaffrine, même s’il y a des efforts à faire pour éradiquer définitivement la malnutrition dans cette région’’, a-t-il déclaré.


Selon lui, des actions qui concourent à lutter contre la malnutrition à Kaffrine, sont en train d’être menées par le comité régional de suivi du PRN.


‘’Les relais et les agents communautaires sont en train de faire la sensibilisation pour permettre à la population de faire face aux problèmes qui peuvent développer la malnutrition au niveau de Kaffrine’’, a salué M. Faye.


Selon lui, à cause d’une insuffisance des fonds disponibles, le PRN ne couvre que 26 des 34 communes de la région de Kaffrine.


‘’Actuellement, nous avons un problème de fonds pour couvrir toute la région de Kaffrine dans le cadre du PRN. Mais, nous sommes à la recherche de fonds pour, dans l’avenir, couvrir toutes les 34 communes de la région de Kaffrine’’, a rassuré Paul Ndem Faye.


L’adjoint au gouverneur de Kaffrine chargé du développement, Cheikh Ndiaye, a pour sa part invité le comité régional de suivi du PRN, à davantage collaborer avec les services techniques et à songer à partager l’information avec les autorités administratives afin de pouvoir s’attendre à des résultats probants dans cette région.

MNF/ASG