Un nouveau poste de santé à Fandane, dans la commune de Malicounda
APS
SENEGAL-SANTE-INFRASTRUCTURE

Un nouveau poste de santé à Fandane, dans la commune de Malicounda

Mbour, 7 oct (APS) - Le village de Fandane, dans le département de Mbour, a étrenné ce week-end son nouveau poste de santé, dans le cadre de l’ambition de la commune de Malicounda de lutter contre l’enclavement sanitaire.

L’inauguration de cette infrastructure sanitaire, dimanche, a coïncidé avec un week-end consacré à l’éducation, avec la remise de fournitures scolaires aux élèves de cette commune.
 
A cette occasion, des consultations médicales gratuites ont été également organisées, pour marquer le démarrage officiel des activités du nouveau poste de santé de Fandane, un village qui dépend de la commune de Malicounda.
 
"Ce poste de santé a toute son importance dans la mesure où le village de Fandane, composé de plusieurs hameaux, est un peu enclavé du fait de l’impraticabilité des routes qui relient la localité aux autres de la commune de Malicounda", a déclaré le maire Maguette Sène.
 
Selon l’édile, ce nouveau poste devrait permettre une plus grande accessibilité des populations aux structures sanitaires pour une meilleure prise en charge de potentiels patients.
 
"Tout comme dans le domaine scolaire, nous voulons faire un maillage du territoire sanitaire au niveau de la commune. C’est pourquoi d’ailleurs, avant ce poste de santé, nous avons réceptionné les postes de santé de Falokh, de Mboulème, de Pointe-Sarène et, prochainement ceux de Takhoum et de Saly-aérodrome", a annoncé Maguette Sène.
 
Le village de Fandane devant se retrouver, dans quelques années, "au cœur" de l’agglomération mbouroise, le maire de la commune de Malicounda pense que ce genre d’infrastructures est nécessaire pour anticiper sur les problèmes de santé et d’éducation.
 
L’infirmier chef de poste (ICP) Abdoulaye Sy a salué l’engagement des autorités municipales qui ont répondu à "une vieille doléance" des populations locales en réalisant le nouveau poste de santé qui compte six lits contre deux pour l’ancienne case de santé, sans compter trois salles de consultations et d’hospitalisation.
 
"Maintenant, ce poste, qui est implanté dans un village de deux mille habitants, sans compter les populations des villages environnants, est prêt à être opérationnel comme tous les autres postes de santé du pays", a assuré M. Sy.

ADE/BK/ASG