Malicounda : le maire sollicite un hôpital départemental pour sa commune
APS
SENEGAL-SANTE-INFRASTRUCTURE

Malicounda : le maire sollicite un hôpital départemental pour sa commune

Malicounda (Mbour), 28 juin (APS) - Le maire de Malicounda (Mbour), Maguette Sène, plaide pour l’érection d’un centre de santé et d’un hôpital départemental dans sa commune.

L’édile se dit prêt à libérer quatre hectares de son assiette foncière, pour la réalisation de cette infrastructure.
 
Les pouvoirs publics ont manifesté leur "ambition d’ériger un deuxième hôpital dans le département de Mbour, et j’ai un espace de quatre hectares à Falokh qui peut l’abriter", a-t-il dit.
 
Il s’exprimait dimanche à l’occasion de l’inauguration d’un poste de santé et d’une maternité à Ngoukhoudj et Keur Maïssa Faye, deux villages de sa commune.
 
"Aujourd’hui, nous avons atteint l’accès universel à l’électricité puisque l’ensemble des 22 villages de notre commune sont électrifiés, nous avons construit trois forages pour l’adduction en eau potable, trente salles de classe et des murs de clôture d’établissements scolaires, grâce à l’appui constant du président Macky Sall. Maintenant, on a une seule préoccupation : un centre de santé à Malicounda wolof", a lancé Maguette Sène.
 
"Malicounda ne peut pas disposer de 13 postes de santé, y compris des maternités, sans pour autant avoir un centre de santé. C’est pourquoi, avant d’arriver à l’érection d’un hôpital, nous voulons un centre de santé qui constitue une forte doléance de notre commune qui n’attend qu’un avis favorable de l’autorité que vous êtes", a insisté le maire de Malicounda à l’endroit du ministre de la Santé et de l’Action sociale.
 
M. Sène s’est engagé à mettre en place "tous les bâtiments nécessaires avec tous les équipements adéquats", pour "des services diversifiés" en termes de spécialités, ainsi qu’un laboratoire. Il ne dit attendre de l’Etat que l’affectation de médecins et agents de santé.
 
"Oui, l’hôpital départemental de Mbour sera construit", a répondu le ministre de la Santé en réponse à la requête du maire de Malicounda’’, ajoutant que ce projet sera finalisé bientôt.
 
"Je vous mets en rapport avec le médecin-chef de région de Thiès pour étudier ensemble, dans les meilleurs délais, la possibilité de mettre en place ce centre de santé. Nous allons vous y accompagner pour l’intérêt des populations", a promis Abdoulaye Diouf Sarr, saluant "le pragmatisme" et "l’exemplarité" du maire de Malicounda en matière de gestion des affaires territoriales.
 
Il a annoncé, à cette occasion, la pose, par le chef de l’Etat Macky Sall, de la première pierre du centre national d’oncologie, le 6 juillet prochain.
 
ADE/BK