Malem Hodar : les budgets de santé revus à la hausse
APS
SENEGAL-COLLECTIVITES-SANTE

Malem Hodar : les budgets de santé revus à la hausse

Malem Hodar, 1er sept (APS) – Les maires des six communes du département de Malem Hodar (Kaffrine, centre) ont annoncé, mardi, avoir revu à la hausse, en 2020, les budgets alloués par leur commune au secteur de la santé.
 
Ils expliquent en avoir pris la décision après avoir reçu une formation sur le processus de planification et de budgétisation sensible à ce secteur, lors d’un atelier de formation organisé par le projet GSK de l’ONG ‘’Save The Children’’, en décembre 2019.
 
‘’Après avoir participé à une formation sur le processus de planification et de budgétisation sensible à la santé organisée par l’ONG Save The Children en 2019, nous avions pris des engagements pour l’augmentation de notre budget alloué à la santé. Et, nous avons respecté cet engagement’’, a dit l’adjoint au maire de Malem Hodar, Modou Sarr. 
 
Selon lui, le budget alloué à la santé par la commune de Malem Hodar est passé de 20 millions de francs CFA en 2019 à 41 millions en 2020.
 
Il s’exprimait en marge d’une rencontre entre les élus locaux du département de Malem Hodar et l’ONG Save The Children. L’atelier a été présidé par le préfet de Malem Hodar, Amadou Diop.
 
‘’Cette activité avait pour objectif de donner l’occasion aux élus locaux de Malem Hodar de présenter leur budget actuel, en vue de permettre aux responsables de l’ONG +Save The Children+ d’avoir une vue globale et savoir si leur budget a été augmenté ou pas’’, a expliqué le chargé de plaidoyer santé à l’ONG Save The Children, Ousmane Diouf.
 
‘’Le programme de l’ONG Save The Children a accompagné tout ce qui est service de la santé au niveau du département. Il a permis aux collectivités territoriales du département de Malem Hodar d’augmenter davantage leur budget de 2020 en direction de la santé’’, s’est réjoui le président du collectif des maires de Malem Hodar, Seydou Ndiaye, par ailleurs maire de Dianké -Souf.
 
Selon lui, grâce à cette capacitation donnée par l’ONG Save The Children, le budget de sa commune, qui était de 6 millions de francs en 2019, se chiffre à 11 millions en 2020. ‘’ Nous comptons continuer à augmenter notre budget alloué à la santé’’, a-t-il promis. 
 
Le maire de la commune de Sagna signale que le budget de sa mairie est passé de 6 millions de francs CFA en 2019 à 13 millions en 2020. ‘’Et cinq millions de francs CFA ont été alloués à la santé en 2020 contre un million en 2019’’, a soutenu Ali Yama Ndao.
 
En 2019, la commune de Ndioum Nguente avait voté un budget de 92 millions de francs CFA, dont 4 millions pour la santé contre 114 millions de francs CFA dont 4,3 millions pour la santé, en 2020. 
 
A Darou Minam, deux millions de francs CFA du budget de 2019 (124 millions de francs CFA) avaient été alloués à la santé, contre 17 millions de francs CFA en 2020 pour un budget global de 171 millions.
 
Seule la commune de Ndiobéne n’a pas augmenté son budget alloué à la santé en 2020 (trois millions de francs CFA en 2019 et en 2020).
 
‘’Le projet GSK vise à améliorer le service de santé au niveau des différentes communes de Malem Hodar. C’est ainsi que nous avons jugé nécessaire de renforcer la capacité des élus locaux de Malem Hodar sur le processus de planification et de budgétisation sensible à la santé’’, a encore expliqué le chargé de plaidoyer santé à l’ONG Save The Children, Ousmane Diouf.
 
‘’Après cette formation, les élus locaux s’étaient engagés à augmenter leur budget alloué à la santé. Ils avaient tous signé la charte d’engagement. Et nous avons vu que la plupart des communes ont augmenté leur budget de 2020’’, s’est félicité M. Diouf. 
 
Lors cette rencontre, les élus locaux ont plaidé pour un appui en équipements pour leurs différents postes et cases de santé. Ils ont également demandé un appareil d’échographie pour chaque commune.

MNF/MD/ASG