ACTUALITES
    ‘’Mettre fin à la négligence des MTN est un impératif moral’’ (médecin)
    APS
    SENEGAL-SANTE

    ‘’Mettre fin à la négligence des MTN est un impératif moral’’ (médecin)

    Dakar, 17 août (APS) - Travailler à mettre les maladies tropicales négligées’’ (MTN) au centre des préoccupations représente ‘’un impératif moral et un enjeu de développement socio-économique‘’, a déclaré mardi Dr Ndèye Mbacké Kane, coordonnatrice du programme en charge de ces maladies au ministère de la Santé et de l’Action sociale.
     
    ‘’(…) mettre fin à la négligence des MTN est un impératif moral et un enjeu de développement socio-économique d’ici 2030’’, a-t-elle dit lors de la réunion de lancement officiel du Comité national de lutte contre les maladies tropicales négligées.
     
    ‘’Nous avons fait de réels progrès, mais il est nécessaire d’accélérer et d’intensifier le plaidoyer et la sensibilisation, car ce sont des maladies qui ont des caractéristiques communes, comme la pauvreté, la stigmatisation et la discrimination, notamment pour les femmes et les filles’’, a-t-elle expliqué.
     
    Au Sénégal, a soutenu Dr Kane, ‘’13 des 20 maladies tropicales négligées en Afrique sont endémiques’’. ‘’Il s’agit de la filariose lymphatique, de l’onchocercose, du trachome, des géohelminthiases, de la lèpre, du leishmaniose, de la gale, de la mycétome, de la rage, de la dengue, de la dracunculose, de l’envenimation à la morsure de serpent’’, a-t-elle détaillé.
     
    Présidant cette rencontre, le Directeur de la lutte contre la maladie (DLM), Dr Babacar Guèye, a indiqué que ‘’la prise en charge des MTN constitue un volet important des objectifs de développement durable avec la réduction d’ici 2030 de 90 % du nombre de cas’’. 
     
    ‘’Le Sénégal s’est engagé, à l’instar de la communauté internationale, à atteindre les objectifs de développement durable en 2030 et à combattre durablement les MTN. Notre pays adhère à la feuille de route 2021-2030 de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour l’élimination et le contrôle des MTN en faisant de la lutte contre les MTN une ligne d’action prioritaire dans son Plan national de développement sanitaire et social’’, a rappelé le Dr Guèye.
     
    Au nom des partenaires, la directrice nationale de World Vision Sénégal, Antoinette Habinshuh, a indiqué que ‘’le fait de coordonner ces activités peut servir de catalyseur vers la durabilité de la prise en charge des maladies tropicales négligées au Sénégal’’.
     
    ‘’Pour les enfants, déclare-t-elle, les MTN sont des forts potentiels pour la malnutrition, le retard cognitif, entre autres, d’où l’intérêt de travailler ensemble pour plus de résultats.’’
     
    La directrice du Bureau Santé de l’USAID, Nora Madrigal, relève que ‘’beaucoup d’efforts ont été faits au cours des dernières années avec le ministère de la Santé qui a conduit plusieurs traitements de masse contre ces maladies’’.
     
    ‘’Il est clair que pour être efficace, notre lutte doit être multisectorielle et inclure d’autres institutions ministérielles, car c’est ensemble que nous pouvons faire face aux besoins des communautés en matière de lutte contre les MTN’’, a-t-elle indiqué.
     
    Le Comité national de lutte contre les maladies tropicales négligées (CNLMTN) a été mis en place le 7 juin 2021 par arrêté ministériel. Sa mission consiste à accélérer le contrôle, l’élimination et l’éradication des maladies tropicales négligées en veillant à ce que les décisions prises à cet effet soient mises en œuvre conformément aux recommandations.

    SKS/ASG/MD