Lutte contre le tabac : des
APS
SENEGAL-SANTE

Lutte contre le tabac : des "pas importants", dit Awa Marie Coll Seck

Dakar, 17 août (APS) - Le Sénégal a fait ‘’des pas importants’’ dans la lutte contre le tabac, à travers l’adoption, en 2014, d’une loi sur le tabac et la signature, cette année, de ses décrets d’application par le chef de l’Etat, Macky Sall, a affirmé mercredi le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Awa Marie Coll Seck.
 
La loi sur le tabac est relative à la fabrication, au conditionnement, à l’étiquetage, à la vente et à l’usage du tabac. Les décrets de sa mise en oeuvre ont été signés par le président de la République Macky Sall, le 26 juillet dernier. Une signature qui intervient deux ans après l’adoption de la loi par les députés.
 
S’exprimant lors d’une conférence de presse sur les décrets d’application de cette loi, Awa Marie Coll Seck souligne qu’au Sénégal, des ‘’actes très importants ont été posés dans la perspective d’une mise en œuvre efficace de cette nouvelle législation’’.
 
 ‘’De 2013 à 2015, une coalition gouvernement-parlement-société civile a été mise en place avec une forte mobilisation et formation des membres de la coalition de l’adoption de la loi anti-tabac’’, a-t-elle dit.
 
 
De février à juillet 2015, un Comité national de lutte contre le tabac par arrêté ministériel, des comités régionaux et des plans d’action régionaux ont été installés, comme a aussi été créé un Programme national de lutte contre le tabac.
 
En mai 2016, il y a eu la signature d’une convention de financement d’un montant de cent mille dollars US pour la mise en œuvre de la loi entre le ministère de la Santé et la Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique.
 
En juin 2016, l’Assemblée nationale a voté et adopté le Projet de loi portant sur le protocole visant à interdire le commerce illicite des produits du tabac avant la signature des décrets d’application de la loi par le chef de l’Etat.
 
‘’L’adoption du décret portant application de la loi en 2014 au Sénégal constitue une étape majeure dans la politique nationale de protection de la santé des populations’’, selon Awa Marie Coll Seck.
 
Elle invite à une synergie des stratégies nationales et internationales pour des solutions efficaces, adaptées et globales et une appropriation par la population de la lutte contre cette ‘’épidémie qui constitue un problème mondial aux conséquences graves pour la santé publique’’.
 
 
 
Le tabac au Sénégal est dorénavant interdit dans les lieux publics et sa vente aux mineurs, prohibée, de même que la vente de cigarettes à 200 mètres des établissements scolaires et des hôpitaux. La loi prévoit aussi l’interdiction de toute publicité directe ou indirecte pour le tabac. 
 
Selon le coordonnateur du Programme national de lutte contre le tabac, Oumar Bâ, les propriétaires d’hôtel, de restaurant, etc. disposent de neuf mois pour interdire la cigarette dans leurs locaux, ou, à défaut, aménager des espaces dédiés. Les entreprises de tabac ont six mois pour se conformer à la loi.
 
Il précise qu’elles doivent aussi ajouter à leurs paquets de cigarettes des messages et des images sur les risques de cancer et d’autres maladies pour avertir les consommateurs. 
 
 
 


SK/ASG