Lutte contre les faux médicaments : un expert prône une meilleure accessibilité des médicaments
APS
SENEGAL-SANTE

Lutte contre les faux médicaments : un expert prône une meilleure accessibilité des médicaments

Dakar, 12 avr (APS) - Le professeur Amadou Moctar Dièye, directeur de la pharmacie et du médicament (DPM), préconise une meilleure disponibilité et l’accessibilité financière des médicaments pour lutter plus efficacement contre l’usage des faux médicaments et l’exercice illégal de la pharmacie au Sénégal.

"Ceux qui achètent les médicaments de la rue ne sont pas instruits, mais ceux qui ont des mutuelles ne vont non plus pas acheter des médicaments de la rue, donc il faut rendre le médicament disponible et accessible financièrement", a-t-il déclaré dans un entretien avec l’APS.
 
Il préconise de "sévèrement réprimer et de façon continue pour diminuer, voire éliminer la vente illicite des médicaments’, ajoutant que parallèlement, "il faut sensibiliser, rendre le médicament disponible et accessible financièrement (...)’’.
 
Depuis quelques années, des actions sont menées pour lutter contre la vente illicite des médicaments, selon lui, mais malgré la fermeture, officiellement de "Keur Serigne Bi’’, des personnes sont régulièrement appréhendées dans ce haut lieu de vente de médicaments contrefaits, au centre de Dakar.
 
"Chaque fois qu’on y fait une descente, ceux qui enfreignent la loi sont pris, jugés et mis en prison", souligne le professeur Dièye selon qui en juillet de "l’année dernière, 25 personnes avaient été prises et mises en prison. Cela est dissuasif".
 
Il rappelle que le faux médicament "n’est pas efficace, il est donc dangereux" de le prendre, sans en connaître le principe actif, sans compter "l’argent qu’on perd’’, a relevé le professeur Dièye.
 
 


LTF/BK