Louga : l’approche ’’One Health’’ au menu d’un CRD
APS
SENEGAL-SANTE

Louga : l’approche ’’One Health’’ au menu d’un CRD

Louga, 13 juil (APS) - Journalistes, communicants et représentants de services déconcentrés de l’Etat ont bénéficié mardi d’une session de formation consacrée à l’approche ’’One Health’’ articulée autour d’une ’’synergie collaborative des problématiques liées à la santé humaine, animale et à l’environnement’’

L’approche ’’One Health’’ ou ’’une seule santé’’ est utilisée pour identifier les liens intrinsèques entre les maladies animales, la santé publique et la transformation de l’écosystème qui devraient être au centre des stratégies de contrôle des maladies.
 
’’L’objectif de ce comité régional de développement (CRD) est de capaciter ses membres sur l’approche +une seule santé+ afin de créer cette synergie collaborative autour des problématiques liées à la santé’’, a expliqué l’assistant technique au Secrétariat permanent du Haut conseil national pour la Sécurité sanitaire mondiale, Abdoulaye Samb.
 
Il s’exprimait lors du CRD sur l’approche ‘’One Health’’ organisé par le Secrétariat permanent du Haut conseil national pour la Sécurité sanitaire mondiale dans les 14 régions du Sénégal.

La réunion a été présidée par le gouverneur de la région, El Hadji Bouya Amar.
 
Dans un document remis à la presse, il est noté que 60 % des maladies infectieuses humaines connues et 75% des maladies émergentes ou ré-émergentes sont d’origine animale.
 
Et pour faire face à la recrudescence de ces maladies à risque pandémique, il devient urgent de renforcer la capacité des différents acteurs sur l’approche ’’One Health’’.
 
M. Samb a souligné que cette rencontre avec les acteurs va ’’amener les gens à changer de paradigme et de favoriser la collaboration entre les différents secteurs de la santé : la santé humaine et animale, l’environnement, l’agriculture, la communication, et la culture’’.
 
Pour ce faire, les participants ont écouté des communications sur l’approche one Heath, les six zoonoses prioritaires au Sénégal, la sécurité sanitaire des aliments et le rôle des forces de défense et de sécurité dans l’approche. 
 
L’adoption d’une telle approche requiert une adaptation des mécanismes de gouvernance de la santé à l’échelle mondiale, nationale et locale de manière harmonisée et coordonnée.
 
M. Samb a rappelé que le Sénégal a ‘’très tôt compris l’importance d’une telle approche pour avoir mis en place depuis 2016, le Global Health Security Agenda, dans le cadre de la promotion et de l’opérationnalisation de l’approche +One Health+,’’. 
 

SK/OID/AKS