Les journalistes invités à cultiver une vision globale de la couverture sanitaire universelle
APS
SENEGAL-SOCIAL

Les journalistes invités à cultiver une vision globale de la couverture sanitaire universelle

Thiès, 29 sept (APS) – Le directeur de l’Agence nationale de la couverture maladie universelle (ANACMCU), Bocar Mamadou Daff, invite les journalistes à cultivre une vision globale sur la couverture sanitaire universelle et à renforcer leurs connaissances sur l’assurance maladie et la protection sociale.

‘’ (...) au-delà de votre initiative de mise en place d’une mutuelle de santé, il sera question d’aider les populations à mieux comprendre ce programme de portée sociale’’, leur a-t-il dit, précisant que le chef de l’Etat en a fait un instrument de protection sociale pour l’émergence du Sénégal.

Le docteur Daff s’exprimait ainsi à l’ouverture, mardi à Thiès, d’un séminaire de formation de quatre jours du comité d’initiative de l’Association de la presse pour l’entraide et la solidarité (APRES), sur les caractéristiques et le processus de mise en place d’une mutuelle de santé.

‘’Vous êtes des acteurs incontournables dans le développement économique et social de notre pays. Votre apport et votre contribution à la promotion du programme de Couverture maladie universelle nous sera, par conséquent, d’une grande utilité’’, a encore dit le DG de l’ANACMCU.

Il estime que le processus sera encore long, même si les jalons sont d’ores et déjà posés et le chemin balisé, pour aboutir à cette mutuelle nationale qui, à coup sûr, sera un succès pour les journalistes et une pleine satisfaction de l’ANACMCU.

‘’Il vous appartiendra de travailler dans la massification de vos membres, pour non seulement la crédibilité de la mutuelle mais également sa solvabilité’’, a exhorté le Dr Daff.

Il s’agit, selon lui, d’"aider tous les membres de l’Association de la presse pour l’entraide et la solidarité (APRES) bénéficiaires à avoir accès aux soins dont ils auront besoin et partout où le devoir les appellera dans le pays’’.

De son côté, le président de l’APRES, Sambou Biagui a rappelé que son organisation, après deux années de dialogue, de concertation et d’échange avec des journalistes et techniciens sur une plateforme en ligne, a constaté l’absence de prise en charge sociale des journalistes et techniciens des médias au Sénégal.

‘’C’est fort de ce constat que des consœurs et confrères ont décidé de mettre sur pied l’APRES, qui est une association œuvrant exclusivement pour la promotion sociale et pour la solidarité de ses membres’’, a-t-il dit.

Cette formation marque le début de la réalisation des projets de l’APRES, a-t-il indiqué, rappelant les raisons qui ont fondé la mise en place de l’APRES ainsi que ses missions et perspectives.

Il s’agit, dit-il, de mettre en place une mutuelle de santé des journalistes et des professionnels des médias, afin d’améliorer leur accès aux soins, mais aussi d’initier un vaste programme d’habitat social avec la future cité de la presse (CPS). Des membres du SYNPICS, du CORED, de l’APPEL, de l’ANPELS, de la CJRS, entre autres organisations de presse, ont pris part à cette formation.

LTF/MD/ASG