Les jeunes de Joal-Fadiouth veulent plus d’informations sur la santé sexuelle et reproductive
APS
SENEGAL-SANTE

Les jeunes de Joal-Fadiouth veulent plus d’informations sur la santé sexuelle et reproductive

Joal-Fadjouth, 22 août (APS) – Les informations et la sensibilisation sur la santé sexuelle des jeunes et des adolescents doivent être davantage fournies aux jeunes pour leur permettre d’éviter les infections sexuellement transmissibles et bien d’autres maux a relevé, dimanche à Joal-Fadiouth (Mbour), Pauline Senghor, membre du Cercle des jeunes de Joal-Fadiouth.

"Aujourd’hui nous appréhendons mieux le sens à donner à notre corps et à nos comportements de tous les jours relevant de notre santé sexuelle et reproductive parce que c’est souvent sujet tabou dans nos familles" a-t-elle expliqué à l’APS.

La Jeune fille prenait part aux activités de la campagne "Fagaru Challenge, Summer Tour", initiée par le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) et Marie Stopes Internationale (MSI), en collaboration avec ‘’Parole aux jeunes’’.

"Fagaru Challenge, Summer Tour’’ est une campagne qui vise à donner accès aux jeunes aux services et informations sur la santé sexuelle à travers une offre de services, information, conseil sur la santé de la reproduction, dépistage rapide VIH, tournoi beach soccer, animation, projection de film, concert, etc.

Selon Pauline Senghor, ‘’après avoir écouté les conseillers et animateurs, j’ai maintenant une meilleure connaissance de mon corps et de comment je devrais me comporter".

"Jamais, a-t-elle expliqué, je n’aurais pensé que l’excès de plaisir pouvait ôter la virginité chez une fille et cela, les experts nous l’ont expliqué et fait comprendre’’.

"De même, a-t-elle encore noté, pour celles d’entre nos camarades qui sont déjà sexuellement actives, il leur est conseillé de se prémunir à défaut de pouvoir s’abstenir et ainsi, utiliser des préservatifs".

La campagne ‘’Fagaru Challenge, Summer Tour’’ a démarré le 6 août et se poursuivra jusqu’au 11 octobre au niveau des plages de Dakar, Saint-Louis, Mbour, Joal Fadhiouth. Elle compte aussi toucher 100 000 jeunes à travers les réseaux sociaux.

Allant dans le même sens que sa copine, Estelle Louise Sène a estimé que la campagne ‘’Fagaru Challenge, Summer Tour’’ est bénéfique à tous points de vue et "n’est en aucune manière histoire de nous dévergonder".

‘’Elle ne nous incite pas à la débauche, mais c’est plus pour nous faire comprendre l’importance pour une jeune fille de se préserver ou à défaut de se prémunir contre les maladies ou infections sexuellement transmissibles" a-t-elle souligné.

"Nous avons même été orientée sur l’utilisation de la serviette hygiénique et cela nous rassure davantage qu’en tant que fille, nous devons nous protéger’’ a dit Estelle Louise Sène, renforcée par sa copine Pauline Senghor indiquant ’’en tout cas ce n’est que bénéfique pour nous’’.

Cette dernière a souligné qu’elle est aujourd’hui en mesure de sensibiliser ses camarades sur les comportements à adopter pour mieux se protéger et s’assumer.

‘’Nous avons été également sensibilisées sur les mariages précoces et, moi personnellement j’ai décidé, malgré mes 19 ans d’attendre encore au moins 2 ou 3 ans avant de me marier. Mais en attendant je me préserve’’ a confié Estelle Louise Sène.

Et Pauline Senghor de saluer que "le plus rassurant dans tout cela, c’est que nos parents ont assisté à la formation et ont aussi compris le sens de la démarche des initiateurs de cette campagne’’.

LTF/PON