Les Comités de gestion se muent en Comités de développement sanitaire (CDS)
APS
SENEGAL-SANTE-REFORME

Les Comités de gestion se muent en Comités de développement sanitaire (CDS)

Dakar, 26 juin (APS) – Les Comités de gestion en santé sont désormais remplacées par des Comités de développement sanitaire pour une meilleure effectivité du transfert de compétences aux régions aux communes mais également aux professionnels de santé en matière de gouvernance des ressources financières.
 
Les Comités de santé bien qu’ayant contribué à l’amélioration de la prise en charge des besoins de santé des populations ces deux dernières décennies ont néanmoins révélé dans leur organisation et fonctionnement des insuffisances et dysfonctionnement, a expliqué le Directeur de la Planification et de la Réforme de la Santé (DPRS), Dr Youssoupha Ndiaye. 
 
Il faisait la présentation des étapes ayant conduit depuis 2006 à l’adoption du projet de décret en janvier 2018 des Comités de développement sanitaire, mardi lors de la cérémonie de lancement de ce nouveau dispositif.
 
Il s’agit notamment du non renouvellement des comités de santé dont le terme du mandat des responsables est arrivé à échéance, la tenue non régulière des réunions statutaires des instances, le déficit des activités de planification, de mobilisation sociale et de promotion de la santé et le non-respect des procédures de sécurisation et de décaissement des fonds. 
 
Autant de dysfonctionnements des comités de gestion qui ont conduit à "revoir le système de gouvernance sanitaire", selon Dr Youssoupha Ndiaye.
 
C’est dans ce contexte, a-t –il précisé, qu’il faut inscrire la réforme des comités de santé et de gestion qui vient d’être matérialisée par la signature du décret portant statut types des Comités de développement sanitaire (CDS) de janvier 2018. 
 
"Il est unanimement reconnu que les populations sont plus à même d’exprimer leurs propres besoins et d’en identifier les stratégies de résolution", selon le DPRS.
 
Le Comité de développement sanitaire doit être compris comme un cadre de concertation entre élus locaux ayant en charge des compétences dans le domaine de la santé les communautés dans le cadre de la participation à l’effort de santé publique, renseigne le document de la DPRS mis à la disposition des participants à la cérémonie.
 
Ainsi, note le document, les CDS mettront en face les responsables des formations sanitaires chargés de la mise en œuvre technique des politiques de santé et l’autorité administrative chargée de la coordination de l’action publique dans leur circonscription.
 
Le fonctionnement des comités de développement sanitaire dans les structures de santé constitue une "opportunité pour renforcer la viabilité institutionnelle financière et managériale des services locaux de santé dans le contexte dynamique de la décentralisation".
 
Des gouverneurs de région, des médecins chefs de région et de district venus de l’intérieur du pays, des Bajenu Gox et différents acteurs du systéme de santé ont pris part à la cérémonie de lancement présidée par le ministre de la Santé et de l’Action sociale.
 

ADL/OID/PON