Le Sénégal appelé à devenir un hub de la médecine légale
APS
SENEGAL-SANTE

Le Sénégal appelé à devenir un hub de la médecine légale

Dakar, 7 mars (APS) - Le Sénégal, de concert avec le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), va mettre en œuvre un projet qui devrait positionner le pays en ’’hub de la médecine légale", a révélé, mardi, à Dakar, Patrick Megevand, coordonnateur de la communication de l’organisation intergouvernementale spécialisée dans l’humanitaire.

M. Megevand en a fait l’annonce au cours d’une conférence de presse de lancement de 7e Conférence annuelle de l’African Society of Forensic Médicine (ASFM), un congrès (7-10 mars).qui doit contribuer à harmoniser l’identification et le retour’’ aux familles des corps de personnes décédées.
 
Au Sénégal, "un projet qui interviendra en ce domaine est en cours avec la Croix-Rouge. Ce qui place le Sénégal dans une position pour servir de hub pour la médecine légale’’, a-t-il annoncé, sans plus de précisions.
 
Le coordonnateur de la communication du CICR a fait observer que la médecine légale "est aujourd’hui sous les feux de l’actualité par différents évènements liés aux conflits, aux actes terroristes et au droit médical comme c’est le cas de la gestion des migrants décédés lors de la méditerranée".
 
Le CICR "considère la médecine médico-légale comme une action humanitaire, car nous nous efforçons d’aider les familles des victimes à identifier leurs morts surtout dans la gestion des migrants décédés lors de la traversée à la méditerranée", a-t-il ajouté.
 
"C’est le rôle de la médecine légiste d’identifier les causes de la mort. Il prend en charge les violences qui peuvent entrainer la mort d’un individu’’, a de son côté indiqué le président honoraire de l’Ordre national des médecins légistes, Mamadou Lamine Sow.
 
La présence d’un médecin légiste "est obligatoire dans le cas de morts subites, car c’est la loi qui l’exige pour qu’aucun acte criminel ne puisse être laissé impunément", a-t-il rappelé.
 
A l’initiative de la Société sénégalaise de médecine légale et évaluation juridique du dommage corporel (SOSEMEDLEG), en partenariat avec le CICR, cette rencontre va porter sur le thème de l’expertise avec des axes spécifiques sur la protection des enfants et les violences faites aux femmes.
 

DS/BK