Touba : un néphrologue inquiet face à la propagation de l’insuffisance rénale
APS
SENEGAL-SANTE

Touba : un néphrologue inquiet face à la propagation de l’insuffisance rénale


Touba, 14 mai (APS) - Le néphrologue de l’hôpital Matlaboul Fawzeini, Dr Mouhamed Daha Bâ s’est dit inquiet face à la propagation de l’insuffisance rénale dans la ville de Touba qui compte 308 patients souffrant de cette maladie.



"L’hôpital est entrain de suivre 308 malades souffrants d’insuffisance rénale et la construction d’un centre est devenue une urgence pour soulager ces patients", a dit Dr Ba en marge de la pose de la première dimanche d’un centre d’hémodialyse dans la ville sainte.


D’un coût global estimé à 800 millions de FCFA, ce centre devrait permettre de "démocratiser" le traitement et amener les malades à faire le choix entre l’hémodialyse et la dialyse.


"A Touba, l’hôpital ne dispose que de 8 machines pour 28 patients et la liste d’attente ne cesse d’augmenter. Pour qu’il y’ait de la place, il faut qu’un patient décède ou voyage", ajoute Dr Bâ qui note chaque jour de nouveaux malades dans la liste d’attente. 


Ainsi Dr Bâ a souhaité, dans l’urgence, "l’installation de 45 machines permettant aux malades qui arrivent à un stade terminal de recourir à la dialyse".


L’opportunité d’ériger ce centre est née de la volonté des membres de l’Association sénégalaise des hémodialysés et insuffisants rénaux (ASHIR), section de Touba, dirigée par Moustapha Diakhaté.



Ce centre dont la première pierre a été posée par Serigne Bassirou Abdou Khadre Mbacké, porte-parole du Khalife général des mourides, sera bâti sur un terrain de 1400 mètres carré offert gracieusement par une bonne volonté.


Serigne Mountakha Mbacké, Khalife général des mourides a remis aux initiateurs du projet une enveloppe de 30 millions FCFA pour le démarrage des travaux.


 


ID/AMD/PON