Le département de Thiès élabore un plan de ‘’remobilisation’’ contre le Covid-19
APS
SENEGAL-SANTE

Le département de Thiès élabore un plan de ‘’remobilisation’’ contre le Covid-19

Thiès, 26 mai (APS) – Des membres du comité départemental de gestion des épidémies de Thiès (ouest), sous l’égide du préfet du département, ont élaboré mardi ‘’une stratégie de remobilisation’’ contre la pandémie de coronavirus.

Le maire Thiès et ceux des trois communes d’arrondissement de la ville, les délégués de quartier, les imams, les forces de sécurité, le service d’hygiène et des représentants des conducteurs de motos Jakarta et de la Chambre régionale des métiers ont pris part à la rencontre.

Le préfet de Thiès, Moussa Diagne, a jugé nécessaire de ‘’remobiliser’’ les populations à la suite de la hausse des cas de coronavirus dans la ville chef-lieu de département, quinze jours après l’‘’assouplissement’’ des mesures prises par le président de la République pour éradiquer le Covid-19. La recrudescence de la maladie concerne surtout le quartier Thialy, a indiqué M. Diagne.

L’ampleur de la maladie dans la ville, durant ces derniers jours, a fait dire au médecin Moustapha Faye que ‘’Thiès est en passe de devenir le deuxième foyer de la pandémie après Dakar’’.

L’‘’assouplissement’’ des mesures prises dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire ne doit pas inciter les populations au relâchement, dans la prévention du Covid-19, a souligné Moussa Diagne.

La réduction de la durée du couvre-feu, la réouverture des lieux de culte et des classes d’examen font partie des mesures annoncées le 11 mai par le chef de l’Etat. ‘’Ces décisions prises sur la base d’avis des professionnels de la santé sont motivées par le souci de ne pas endommager outre mesure l’économie pendant cette lutte, dont on ne connaît pas la durée’’, a expliqué M. Diagne.

‘’Assouplissement ne veut pas dire assoupissement’’, a-t-il souligné, invitant les populations du département de Thiès à faire preuve davantage de vigilance.

M. Diagne a proposé aux participants de la réunion de créer dans les quartiers des comités de veille, d’alerte et d’action, qui vont mener des actions de prévention contre le Covid-19. Les imams, les délégués de quartier, les ‘’badjénou gokh’’ (femmes chargées de fournir des conseils de santé, dans les quartiers), les jeunes et les maires doivent faire partie de futurs comités, selon le préfet.

Les comités de veille, d’alerte et d’action doivent élaborer un ‘’plan d’action’’ et faire connaître leurs besoins aux autorités administratives, pour obtenir l’aide du comité départemental de gestion des épidémies.

Les personnes du troisième âge, une tranche d’âge jugée très vulnérables au Covid-19, doivent être conseillées par les comités d’alerte, les jeunes aussi, selon Moussa Diagne.

La sensibilisation, a-t-il dit, va s’accompagner de sanctions lorsque cela sera nécessaire.

Le conseil départemental de Thiès va soutenir la nouvelle ‘’stratégie’’ du comité départemental de gestion des épidémies, auquel il remettra cinq millions de francs CFA, a assuré son vice-président, Yankhoba Diattara. Le préfet a invité les maires à venir en aide aux personnes confinées par les mesures de prévention de la pandémie de coronavirus.

ADI/ESF/ASG