Le coronavirus booste la vente des masques et gels hydroalcooliques
APS
SENEGAL-SANTE

Le coronavirus booste la vente des masques et gels hydroalcooliques

Dakar, 18 mars (APS) – La multiplication des cas de Covid-19 et les messages de prévention lancés par les autorités ont entrainé une ruée vers les pharmacies pour l’achat de produits hydroalcooliques et de masques.
 
’’Les ventes de gel hydro alcoolique ont vraiment augmenté depuis l’apparition du premier cas de Covid-19’’ au Sénégal, a indiqué à l’APS, le responsable de la pharmacie de la Rue 6, à La Médina, Dr Bassirou Traoré.
 
’’Il y a une telle psychose que l’on croirait que les gens venaient d’apprendre l’importance de se laver les mains à tout moment’’, dit le pharmacien, qui fait part de leur ’’surprise’’ lorsqu’ ils ont eu une première rupture de stock auprès des fournisseurs.
 
Cette rupture n’a pas entrainé un renchérissement des prix, assure le spécialiste, notant que, selon les formats, les flacons sont vendus soit à 1500 francs Cfa, 1800 francs Cfa ou 2500 francs Cfa.
 
La pharmacie est actuellement en rupture de stock, mais ses responsables assurent qu’ils s’efforcent de satisfaire la clientèle. 
 
Concernant les masques de protection, Dr Bassirou Traoré refuse de les vendre, soulignant que ces produits sont réservés aux personnels soignants et aux malades.
 
Pour Docteur Mouhamed Lamine Diaw, la propagation du virus pourrait entrainer encore des ruptures des stock de gel et de masques dans tout le pays.
 
’’Nous avons connu une première rupture dès l’apparition des premiers cas. Nous nous sommes approvisionnés auprès de nos fournisseurs, il y a une semaine, mais nous avons encore épuisé nos stocks’’, dit-il. 
 
En cas de rupture générale des stocks, il propose aux clients le lavage régulier des mains avec de l’eau savonneuse, des solutés de Dacquin efficace, etc. 
 
Selon lui, le respect des règles d’hygiène est toujours rappelé aux clients lorsqu’ils viennent acheter du gel ou des masques.
 
Docteur Mouhamed Lamine Diaw rappelle que le port des masques est recommandé seulement aux personnels soigants et aux malades ’’pour éviter de contaminer les autres’’. 
 
’’Il est plus conseillé de porter le masque quand la situation l’oblige ou s’il y a une contamination généralisée, mais pour le moment (...)’’, explique-t-il. 
 
Selon le pharmacien, ’’c’est extrêmement important de rompre cette chaîne de transmission en respectant les mesures adéquates prises par le gouvernement afin d’éviter la propagation de la maladie’’.
 
A la pharmacie Anne et Juliette sur l’Avenue Blaise Diagne, la vente des gels et des masques connait un succès. 

’’La vente de masques et de gel hydroalcoolique se porte bien. Les gens, conscients de la gravité de la situation, viennent acheter ces produits pour se protéger’’, explique Dr Fabienne Faye. 
 
Cette pharmacie a déjà connu une rupture dès l’annonce des premiers cas de Covid-19. Le prix des masques varie entre 300 et 1000 francs Cfa, selon ’’la qualité’’, alors que le gel est proposé entre 800 et 2500 frans Cfa, explique la responsable de cette pharmacie.

Mardi en conférence de presse, le ministre du Commerce a annoncé que dans les prochains jours, son département va publier un arrêté fixant les prix du gel hydro-alcoolique vendu en pharmacie, un produit fortement demandé en raison de la pandémie de la maladie à coronavirus.

AMN/OID/AKS