Le CNLS mise sur un ’’programme global’’ de 5 ans à l’horizon 2017 (secrétaire exécutive)
APS
SENEGAL-SANTE-PERSPECTIVES

Le CNLS mise sur un ’’programme global’’ de 5 ans à l’horizon 2017 (secrétaire exécutive)

Dakar, 21 sept (APS) - Le Conseil national de lutte contre le Sida (CNLS) table sur "un programme global" de 5 ans (2018-2022) à soumettre pour financement au Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme, a annoncé sa secrétaire exécutive, docteur Safiatou Thiam.
 
"Nous allons élaborer un programme de 5 ans et sur cette base, envoyer une requête, c’est à dire un projet de programme au Fonds mondial pour son financement", a-t-elle dit dans un entretien avec l’APS.
 
Selon Safiatou Thiam, "en général ce sont des cycles de financement de 3 ans qui sont requis, mais le CNLS compte cette fois-ci dérouler sur 5 ans". 
 
"La promesse des bailleurs d’allouer 13 milliards de dollars au Fonds mondial de lutte contre le VIH/Sida, la tuberculose et le paludisme sera concrétisée, et une fois cela fait, les orientations seront définies pour demander aux pays de décrire les orientations pour l’après 2017", a-t-elle fait savoir.
 
La communauté internationale s’est engagée à mobiliser 13 milliards de francs CFA au profit du Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme, à l’issue de la 5ème Conférence internationale de reconstitution des ressources du Fonds mondial dédiée aux 3 maladies concernées, tenue vendredi et samedi dernier à Montréal, au Canada.
 
Le CNLS, pour sa part, est en train de faire la revue de son programme et sur la base de ses conclusions, va définir ses orientations pour 2018-2022, a expliqué sa secrétaire exécutive.
 
De ce point de vue, la promesse des bailleurs d’allouer 13 milliards de dollars au Fonds mondial, est une confirmation que le programmé élaboré par le CNLS ne va pas s’arrêter, d’autant plus qu’il est possible de disposer de ressources complémentaires devant être mobilisées à partir du budget de l’Etat, a-t-elle indiqué.
 
Ces ressources publiques sont allouées annuellement au CNLS et constituent "un acquis", a relevé Safiatou Thiam.
 

LTF/BK