Le centre Talibou Dabo sera érigé en une structure de référence d’ici un an (ministre)
APS
SENEGAL-SANTE

Le centre Talibou Dabo sera érigé en une structure de référence d’ici un an (ministre)


Dakar, 10 oct (APS) - Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, a annoncé mardi après-midi que le Centre d’éducation et de réadaptation pour enfants handicapés physiques Talibou Dabo sera réhabilité d’ici un an pour devenir une structure de référence au même titre que les meilleurs établissements de ce genre dans le monde.

"Nous sommes au mois d’octobre 2017, normalement, en octobre 2018, la structure doit être une structure de référence, c’est-à-dire une structure qui doit pouvoir normalement compétir avec les structures de ce genre dans tous les pays du monde", a-t-il promis.



Abdoulaye Diouf Sarr effectuait ainsi une visite au centre Talibou Dabo pour s’enquérir de sa situation et s’entretenir avec le personnel sur ses préoccupations et difficultés.


Une initiative largement saluée par la directrice du centre, le docteur Isseu Tall, qui a rappelé que c’est la première fois depuis 2008 qu’un ministre de la Santé vient visiter le centre.


Elle a saisi l’occasion pour exposer au ministre les nombreux problèmes auxquels sa structure reste confrontée depuis plusieurs années. Elle a par exemple cité l’absence de statut, signalant l’existence d’un projet dans ce sens initié par l’ancien ministre de la Santé, mais qui reste à être finalisé.



"Il y a également le problème des ressources humaines avec un bon nombre du personnel payé par le centre avec des sommes modiques et un manque criant de personnel spécialisé pour répondre aux exigences de la prise en charge d’enfants handicapés", a-t-elle ajouté. 


Mme Tall regrette en outre que les travaux de construction des nouveaux bâtiments traînent toujours depuis quatre ans, alors qu’ils étaient initialement prévus pour durer dix huit mois.


Ce qui explique, selon elle, le fait que les enfants n’ont pas accès à leurs salles de classe ou encore que leurs soins se font en dehors de leur établissement.


Pour le ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr, tous ces maux dont souffre actuellement le centre Talibou Dabo, ne seront qu’un mauvais souvenir dans un avenir proche.


"Il faut qu’on y travaille tous les jours et le cabinet va m’aider à mettre en place un comité de pilotage du projet de transformation de Talibou Dabo", a-t-il souligné.


A l’en croire, ce projet va impliquer "le statut, le personnel, les infrastructures, les équipements, l’extension et même la communication". "Il faut à la face du monde, communiquer pour montrer que Talibou Dabo est une structure attrayante", a-t-il exhorté.


Talibou Dabo reçoit quelque 200 pensionnaires dont l’âge varie de 3 à 17 ans.


Mais en dehors de ces pensionnaires, le centre est ouvert aux enfants de l’extérieur mais également aux adultes de la banlieue, compte tenu de son statut de centre social.

MK/ASG/ASB