Lancement d’un projet de renforcement du système de protection socio-sanitaire
APS
SENEGAL-SOCIETE

Lancement d’un projet de renforcement du système de protection socio-sanitaire

Dakar, 22 mars (APS) – La ministre de la Femme, de la Famille du Genre et de la Protection des enfants, Saly Diop Dieng, a procédé, lundi, au Centre ‘’Guindi’’ de Dakar, au lancement d’un projet de renforcement du système de protection socio sanitaire et de la résilience économique des groupes vulnérables dans le contexte de pandémie de Covid-19.

Ce projet financé par l’Union Européenne pour un montant de 600 000 Euros sur 30 mois ouvre ‘’un grand chantier portant sur l’amélioration des conditions de vie de concitoyens et de concitoyennes à faible revenu en vue d’optimiser leur potentiel d’initiatives et leurs capacités productives’’, a dit Mme Dieng.

‘’Cette démarche d’autonomisation de femmes et de familles pour leur insertion dans le processus national de croissance économique inclusive s’inscrit dans notre contribution au plan de riposte nationale’’, a-t-elle dit lors de la cérémonie de lancement dans la grande salle du centre cet après-midi.

Pour l’Ambassadrice de l’Union Européenne, Iréne Mingasson, ce projet vise à contribuer à la dynamique coordonnée de protection socio sanitaire et de résilience économique des groupes vulnérables en situation de rue face aux risques inhérents à la Covid-19.

‘’Nous ciblons 1.000 personnes vulnérables en particulier celles en situation de rue et/ou d’handicap avec un focus sur les femmes cheffes de ménage pour qui faire face à cette crise est un combat de tous les jours’’, a précisé Irène Mingasson.

Mis en œuvre de façon conjointe par Samu social Sénégal et Empire des Enfants, avec la collaboration de la délégation de l’Union européenne a pour but ‘’d’améliorer les services, les compétences et l’assistance pour les enfants et jeunes adultes des rues et les personnes vivant avec un handicap’’.

Le lancement du projet a été l’occasion de procéder à la remise symbolique de kits de denrées alimentaires et d’équipements d’hygiène et de protection contre la covid-19 au profit de 300 femmes et jeunes filles en situation de vulnérabilité ou vivant avec un handicap,.

Il est prévu, cette semaine, de procéder à l’installation de kiosques avec des dotations de stocks de produits et de marchandises pour le démarrage d’activités de réinsertion socio-économique au profit de 20 femmes dans certains quartiers avec la collaboration des maires de communes, des délégués de quartier et des Badiénou Gokh qui ont tous déjà marqué leur accord pour accompagner la dynamique de protection sociale, selon les initiateurs du projet.


ADL/AKS