Lancement d’un portail dédié à la formation des prestataires de santé
APS
SENEGAL-SANTE-TIC

Lancement d’un portail dédié à la formation des prestataires de santé

Dakar, 18 oct (APS) - Le ministère de la Santé et de l’Action sociale a procédé jeudi au lancement d’un portail d’apprentissage en ligne dont l’ambition est de donner "une réponse pertinente, efficiente et fiable aux besoins de vulgarisation des politiques, normes et protocoles des programmes de santé après chaque révision (...)’’.

Selon Aloyse Waly Diouf, directeur de cabinet du ministre de la santé et de l’Action sociale, ce portail mis en place avec l’appui de la cellule informatique, permettra d’impulser "un changement de culture dans la façon d’organiser le renforcement de capacités des professionnels de santé".
 
Il s’agit également de "remédier aux dysfonctionnements constatés dans le contenu des formations", a-t-il dit lors de la cérémonie de lancement, à Dakar.
 
"C’est l’un des projets-phares du ministère qui va contribuer à la résolution de la problématique de la faible densité des travailleurs qualifiés, et du timide financement du volet formation des agents de santé", a ajouté M. Diouf.
 
Il a rappelé que "le partage des contenus de cours se faisait à travers des sessions de formation nécessitant la présence des bénéficiaires’’.
 
"Cette situation n’est pas sans effet sur l’absentéisme des agents au niveau des structures sanitaires où ils exercent et un problème de disponibilité de certains services de santé", a souligné le directeur de cabinet du ministre de la Santé.
 
"Pour former les professionnels de santé de la manière la plus efficiente et la plus efficace, il est nécessaire de diversifier les formats d’apprentissage en privilégiant la formation non présentielle", a indiqué Aloyse Waly Diouf, selon qui désormais, "les nouvelles technologies offrent une panoplie d’outils dédiés à la formation à distance".
 
Afin d’enrichir cette plateforme, les structures du ministère de la Santé sont invitées à intégrer de nouveaux contenus, a signalé M. Diouf, avant de rappeler l’urgence de "mettre rapidement en place un comité scientifique chargé de la régulation du portail".
 
Une phase pilote de mise en œuvre du nouveau portail a été pilotée en 2018 dans le district sanitaire de Saint Louis, selon le chef de la cellule informatique du ministère de la Santé, Aminata Fall.
 
Celle-ci visait à tester la fonctionnalité des différents modules et recueillir les feedbacks des utilisateurs (prestataires et formateurs), en vue d’améliorer l’outil et les conditions de son utilisation, a expliqué Mme Fall. 
 
"Ce portail d’apprentissage va sans nul doute apporter une réponse pertinente, efficiente et fiable au renforcement de la communication et des échanges entre prestataires pour la résolution de problèmes", a poursuivi Aminata Fall.
 
Elle estime que cette plateforme constitue également "une réponse importante aux questions d’harmonisation des réalisations des acteurs qui doivent exécuter les activités aux différents niveaux de la pyramide sanitaire sur la base de pratiques communes normées". 
 
Les contenus ont trait essentiellement à la santé de la mère et de l’enfant, à la prise en charge des urgences et aux maladies non transmissibles.
 
La phase pilote conduite à Saint Louis avait enregistré la participation de près de 400 prestataires de santé formés à l’utilisation de la plateforme.
 

ADL/BK