La tuberculose et le paludisme demeurent un frein à l’atteinte des OMD (responsable ONG)
APS
SENEGAL-SANTE-ENTRAVE

La tuberculose et le paludisme demeurent un frein à l’atteinte des OMD (responsable ONG)

Dakar, 9 avr (APS) - La tuberculose et le paludisme demeurent pour le Sénégal "un poids’’ qui pourrait empêcher ’’un peu’’ le pays d’atteindre certains Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), estime Astou Fall, directrice des projets du Fonds mondial à Plan international Sénégal.

Mme Fall s’entretenait avec des journalistes, jeudi, en marge des travaux d’un atelier de lancement de la subvention du nouveau modèle de financement (NFM3) du Fonds mondial. 
 
Le partenariat du Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme mobilise plus de 4 milliards de dollars environ chaque année à l’appui de programmes dirigés par des spécialistes locaux dans plus de 100 pays.
 
"Les pays en voie de développement sont souvent confrontés à des questions de santé publique. Quand on prend le contexte du Sénégal, la tuberculose et le paludisme sont vraiment un poids qui atteint les populations et qui empêchent un peu peut-être l’atteinte de certains Objectifs du millénaire développement", a soutenu Astou Fall.
 
"Aujourd’hui tous les efforts faits, aussi bien par les organisations communautaires, la communauté le gouvernement et les partenaires, c’est vraiment de venir à bout de ces fléaux qui impactent la qualité de vie des populations et qui empêchent parfois certaines personnes d’avoir une vue sociale et économique telle qu’elles devraient l’avoir", a-t-elle indiqué.
 
La directrice des projets du Fonds mondial à Plan international Sénégal a assuré que dans le cadre de la mise en œuvre de ses actions, son organisation "met l’accent" sur les femmes et les enfants qui "sont un peu une cible vulnérable".
 
Avec l’octroi de la nouvelle subvention pour la lutte contre la tuberculose, le paludisme et la mise en place d’un système de santé résilient et pérenne à travers le nouveau cycle du modèle de financement (NMF-3) du Fonds mondial, Plan international Sénégal, en tant que récipiendaire principal pour la composante communautaire, partage la cartographie de la mise en œuvre des activités avec l’ensemble des parties prenantes.
 
Plan international mène cette activité en partenariat avec le ministère de la Santé et de l’Action sociale, selon un communiqué.
 
Il ajoute que cette stratégie vise à s’assurer de la transversalité et de l’effectivité du respect des droits humains, des droits des enfants, de l’égalité en faveur des filles et de l’inclusion des couches vulnérables dans les activités 2021-2023 de ladite subvention.
 
SG/BK