La stigmatisation peut réduire à néant la lutte contre la COVID-19, selon le Pr Seydi
APS
SENEGAL-SANTE

La stigmatisation peut réduire à néant la lutte contre la COVID-19, selon le Pr Seydi

Dakar, 6 juin (APS) - La stigmatisation des malades de COVID-19 peut réduire à néant la lutte contre cette pandémie au Sénégal, a averti le Pr Moussa Seydi, Chef de Service des maladies infectieuses de l’hôpital Fann. 


‘’La stigmatisation constitue un danger, parce qu’elle peut réduit à néant la lutte que nous sommes en train de mener’’, a-t-il dit lors du point de presse bilan de trois mois de lutte contre la COVID-19. 

Pour le Pr Seydi, la stigmatisation est dangereuse pour la personne malade, elle-même.

‘’A l’heure où je vous parle, il y a beaucoup de patients graves à domicile qui refusent de venir à l’hôpital du fait de la stigmatisation. Il y en a même des personnels de santé’’, a fait savoir le responsable en chef du traitement des malades de coronavirus au Sénégal.

Il a estimé que la stigmatisation met en danger l’entourage des malades.

Selon le Pr Seydi, le traitement est essentiel, affirmant que la ‘’ prévention doit rester la priorité’’. 

Le Chef de Services des maladies infectieuses de l’hôpital Fann a relevé le taux de létalité de 1% au Sénégal, soulignant qu’à la même période la létalité était 2,5 fois plus élevée dans la région Afrique de l’OMS et six fois plus élevée selon les données globales au niveau mondial.

‘’Le Sénégal n’a pas vécu ce que l’on craignait, du fait probablement des mesures prises très tôt, de la jeunesse de la population et d’autres facteurs’’, a-t-il souligné.

Le Pr. Seydi a précisé que ‘’guérir du COVID-19 est la règle, mais plus que le nombre augmente, plus le nombre de cas graves et de décès va augmenter’’.
 
 
 

BHC/MD