La rougeole est entrée dans une
APS
SENEGAL-SANTE

La rougeole est entrée dans une "ère d’éradication" (ministre)


Thiadiaye (Mbour), 20 nov (APS) – La rougeole est entrée dans une "ère d’élimination voire d’éradication" grâce aux performances du Programme élargi de vaccination (PEV) a estimé, dimanche à Thiadiaye (Mbour), le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr.

"La rougeole, connue par tous les parents, faisait partie jadis des dix premières causes de mortalité infantile dans le monde. Aujourd’hui, grâce aux efforts combinés des campagnes et de la vaccination de routine menés dans notre pays, la rougeole est belle et bien entrée dans une ère d’élimination", a notamment dit le ministre.


En effet, "les performances du PEV de routine ont aujourd’hui atteint la barre de 90% de couverture chez les enfants âgés de 9 mois pendant qu’une deuxième dose de vaccin contre la rougeole leur est encore administrée au 15ième mois", a ajouté M. Sarr qui lançait la campagne de vaccination qui va se dérouler du 20 au 26 novembre sur toute l’étendue du territoire national.


"Il me plaît aussi de relever que depuis 2004, aucun cas de décès pour rougeole n’est noté. Notons également que la dernière épidémie d’envergure au Sénégal remonte à 2010", s’est-il réjoui.


Dans cette dynamique, poursuit le ministre de la Santé et de l’Action, le Sénégal a élaboré un plan stratégique 2012-2020 contre cette maladie qui vise une incidence de moins de 5 cas par an pour un million d’habitants et une réduction de la mortalité de 98 % au moins.


"Nous devons consolider ces acquis par la mise en œuvre soutenue de la vaccination de routine et l’organisation régulière de campagnes de suivi contre cette maladie tous les quatre ans", a soutenu Abdoulaye Diouf Sarr.


C’est tout le sens qu’il donne à la présente campagne qui va durer sept jours (du 20 au 26 novembre), pour permettre à tous les enfants âgés entre 9 mois et 5 ans et qui sont estimés à plus de deux millions d’enfants, d’être vaccinés contre ces deux maladies tant redoutées à cause de leurs morbidités, mortalités, séquelles ou handicaps.


Le ministre de la Santé et de l’Action sociale a adressé ses vifs remerciements aux partenaires, en particulier Gavi-Alliance et aux pays donateurs et certaines Chancelleries, mais aussi à l’OMS, à l’Unicef et à l’USAID qui, selon lui, ne cessent d’apporter leur appui financier et technique pour la réussite de la vaccination en général et de la campagne de vaccination contre la rougeole et la rubéole en particulier.


"En vue du succès de cette campagne, je lance un appel aux organisations de femmes et de jeunes, aux enseignants, pour leur participation active à la sensibilisation de la population", a-t-il insisté.


Il a demandé aussi aux parents de "répondre massivement" à son appel, en faisant vacciner les enfants cibles et en poursuivant, après cette campagne, la vaccination de routine dans les structures de santé "pour la sauvegarde et la pérennité des prestigieux résultats dans le domaine de la vaccination".


 


ADE/PON