L’OMS signe un mémorandum d’entente avec l’Organisation internationale de la Francophonie
APS
MONDE-SANTE-PERSPECTIVES

L’OMS signe un mémorandum d’entente avec l’Organisation internationale de la Francophonie

Dakar, 16 avr (APS) - L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a signé avec son homologue de la Francophonie un mémorandum d’entente au terme duquel les deux parties ont convenu d’intensifier leur collaboration en vue de contribuer à améliorer l’accès aux services de santé dans les pays francophones.

Selon un communiqué transmis vendredi à l’APS, cet accord a été conclu lors d’une cérémonie tenue au siège de l’OMS à Genève, en Suisse.
 
Les deux parties comptent par ce biais "progresser sur la voie de la couverture sanitaire universelle’’, "lutter contre le paludisme’’ et "collaborer à la mise en place de l’Académie de l’OMS, dont l’objectif est de former des millions d’agents de santé dans le monde entier".
 
Le communiqué note que dans cette perspective, les activités de lutte contre la Covid-19 bénéficieront également d’un soutien, notamment pour la promotion d’un accès équitable aux vaccins.
 
"Nos actions, portées par ce mémorandum, doivent contribuer au développement d’une protection sociale et d’un accès universel aux services de santé publique dans l’espace francophone", a déclaré la secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Louise Mushikiwabo. 
 
Ces points relèvent "d’un droit fondamental pour les individus" et constitiuent "une condition essentielle du progrès socio-économique de nos pays", a ajouté Mushikiwabo, cité par le texte.
 
Ce mémorandum vise par ailleurs "à apporter un appui politique et diplomatique à la mise en œuvre de certaines des priorités de l’OMS", a relevé la SG de l’OIF.
 
Le directeur général de l’OMS, docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus, considère que la signature de ce mémorandum est de nature à "renforcer le partenariat déjà solide liant l’OMS à l’OIF.
 
Aux yeux de Tedros Adhanom Ghebreyesus, cet accord est appelé à jouer "un rôle vital" dans la promotion et la protection de la santé des personnes, notamment dans le cadre de la lutte contre la COVID-19.
 
"Le renforcement des relations entre l’OMS et l’OIF intervient à un moment crucial, alors que le monde a besoin d’une collaboration toujours plus étroite pour lutter contre la COVID-19 et relever les défis qui se présentent sur le plan sanitaire, qui vont du paludisme à l’accès inéquitable aux services de santé", a relevé le DG de l’OMS.
 
Du point de vue de l’Organisation mondiale de la Santé, a-t-il indiqué, "l’élargissement de la couverture sanitaire universelle et la dotation des systèmes de santé actuels et futurs des agents de santé hautement qualifiés sont des étapes essentielles sur lesquelles l’OMS et l’OIF continueront de travailler main dans la main".
 
Ainsi dans le cadre du mémorandum d’entente, l’OIF mènera des actions de plaidoyer en faveur de la promotion et de la protection du droit fondamental de chacun à la santé.
 
De cette manière, elle appuiera les travaux de l’OMS auprès des autorités nationales, régionales et internationales afin de progresser sur la voie de la couverture sanitaire universelle. 

ADL/BK/ASG