L’OMS lance une initiative africaine contre la désinformation relative au Covid-19
APS
SENEGAL-AFRIQUE-SANTE

L’OMS lance une initiative africaine contre la désinformation relative au Covid-19

Dakar, 30 mars (APS) - Une initiative africaine visant à lutter contre ‘’la dangereuse désinformation en ligne dans le domaine de la santé’’ a été lancée mardi à Dakar par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), de concert avec un réseau d’organisations de vérification des faits et d’organismes de santé publique de premier plan. 
 
‘’Viral Facts Afrique’’, l’initiative en question, compte tirer parti ‘’des connaissances et de l’influence d’un réseau unique en son genre constitué de 14 organisations pour contrecarrer la désinformation dans le domaine de la santé et ‘vacciner’ le grand public contre les mensonges’’.
 
‘’L’initiative commence par l’implication de spécialistes de la vérification des faits sanitaires, d’explications et de la réfutation de mythes, ainsi que par la formulation de messages de sensibilisation aux méfaits de la propagation d’informations trompeuses’’, souligne un communiqué reçu de l’antenne de l’OMS en Afrique.
 
Ces messages ‘’sont optimalisés pour être partagés sur Facebook, Twitter et Instagram’’, ajoute l’Organisation mondiale de la santé.
 
Elle note que s’il est ‘’difficile de retracer avec certitude l’origine des fausses informations qui circulent sur les réseaux sociaux’’, ‘’les organisations africaines de vérification des faits disent avoir démenti plus de 1.300 allégations mensongères depuis le début de la pandémie’’ de Covid-19. 
 
Le communiqué précise que ‘’les fausses informations largement relayées concernent des allégations de complots ou portent entre autres sur la promotion de traitements à l’efficacité non avérée et de faux remèdes, quand il ne s’agit pas de la publication de messages anti-vaccins’’. 
 
Au cours de la phase expérimentale de l’initiative ‘’Viral Facts Afrique’’, ses produits ‘’ont enregistré plus de 20 millions de vues sur les réseaux sociaux’’, selon ses promoteurs.
 
L’ensemble des produits de l’initiative ‘’sont ouverts à tous et peuvent être consultés en anglais et en français. Il est prévu de fournir des versions dans d’autres langues prochainement’’, annoncent-ils. 
 
L’administration de ‘’Viral Facts Afrique’’ est assurée par Fathm, un laboratoire d’informations indépendant et un cabinet de conseil ‘’fort d’une expérience mondiale reconnue dans la collaboration à la lutte contre les fausses informations’’. 
 
‘’Les allégations mensongères peuvent se propager plus rapidement que le Covid-19 lui-même, souvent parce qu’elles sont simples, visuelles et font appel à nos émotions’’, a relevé la directrice de la région Afrique de l’OMS, Matshidiso Moeti.
 
‘’Viral Facts Afrique’’ ambitionne ainsi de ‘’réfuter rapidement les mythes là où ils se propagent et d’aider les populations à faire la distinction entre les faits avérés qui peuvent sauver des vies et le bruit. Ensemble, nous pouvons mettre fin aux rumeurs virales en partageant des faits viraux’’, a ajouté Matshidiso Moeti, citée par le communiqué.
 
Des informations sur le Covid-19 ont été partagées et consultées plus de 16 milliards de fois et reprises plus de six millions de fois sur Twitter comme sur d’autres sites d’information, entre novembre 2020 et mars 2021, dans les 47 pays de la région africaine de l’OMS, selon Global Pulse, l’initiative mondiale du secrétaire général des Nations unies sur les méga-données et l’intelligence artificielle. 
 
De même, renseigne le communiqué, dans la région africaine de l’OMS, les références aux vaccins ont augmenté de plus de 300 % pour dépasser la barre de 675.000 fois entre décembre 2020 et février 2021, par rapport aux deux mois d’avant.
 
L’initiative ‘’Viral Facts Afrique’’ est lancée au moment où 90 millions de doses supplémentaires de vaccin contre le Covid-19 sont attendues en Afrique dans les mois à venir.


ADL/BK/ESF