Un chercheur vante les mérites des initiatives endogènes sur le continent
APS
SENEGAL-AFRIQUE-SANTE

Un chercheur vante les mérites des initiatives endogènes sur le continent

Diamniadio (Rufisque), 29 mai (APS) - La mise en place du Fonds pour l’excellence de la recherche en Afrique (AREF) est "un signal fort" à l’endroit des chercheurs africains ainsi appelés à prendre des initiatives endogènes pouvant contribuer à la promotion de la recherche sur le continent, a souligné mardi à Diamniadio (département de Rufisque), le professeur Souleymane Mboup.

"La création de l’AREF est un signal fort destiné à montrer qu’en Afrique, des chercheurs peuvent parvenir à des résultats grâce à des initiatives africaines", a-t-il déclaré lors d’un atelier de formation auquel prennent part une trentaine de jeunes chercheur.
 
Intitulé "Excel", ce programme fait partie de la plateforme AREF, une initiative du médecin et chercheur gambien Toumany Kora. 
 
L’atelier se tient à l’Institut de recherche en santé, de surveillance épidémiologique et de formation (IRESSEF) du professeur Mboup.
 
Une trentaine jeunes chercheurs, fraichement titulaires d’un PHD en médecine et en provenance pour la plupart de pays d’Afrique anglophone et du Sénégal, prennent part aux travaux de cette rencontre internationale. 
 
La manifestation enregistre la présence de l’ancien ministre sénégalais de la Santé et de l’Action sociale, Awa Marie Coll Seck.
 
"Depuis sa création, l’AREF a accompagné de nombreux jeunes chercheurs qui ont depuis gagné des galons. C’est possible de croire et de réaliser d’intéressantes choses en matière de recherche avec des initiatives africaines", a dit le professeur Mboup.
 
Le Fonds pour l’excellence de la recherche en Afrique ambitionne de contribuer au renforcement de la capacité de recherche en santé publique en Afrique.
 
"Grâce à ce programme de deux ans, l’AREF travaillera en étroite collaboration avec six institutions de recherche d’Afrique subsaharienne, sélectionnées sur la base de critères compétitifs", apprend-t-on de son document de présentation.
 
Le programme "Excell" devrait permettre à 20 chercheurs (nominés) au sein des institutions de recherche membres de réaliser leur potentiel, "à savoir : bâtir de solides carrières de recherche, encadrer d’excellentes équipes, obtenir des financements et tisser des liens de collaboration à l’échelle international", indique la même source.
 


SG/AKS/BK