L’allaitement exclusif faiblement pratiqué (pédiatre)
APS
SENEGAL-SANTE

L’allaitement exclusif faiblement pratiqué (pédiatre)

Dakar, 5 mars (APS) - L’allaitement maternel exclusif reste encore faiblement pratiqué au Sénégal, a indiqué, jeudi, le chef du service pédiatrique de l’hôpital d’enfants Albert-Royer, Dr Ousmane Ndiaye.
 
‘’Malheureusement, dans notre pays, l’allaitement maternel exclusif est faiblement pratiqué, soit 30 ou 40%, selon les enquêtes. Cela reste insuffisant pour un pays qui a tout à profiter de l’allaitement maternel exclusif’’, a-t-il déclaré.
 
Il s’adressait à des journalistes, à l’occasion de la célébration de la journée internationale de la femme, axée sur le bienfait de l’allaitement maternel chez la mère et l’enfant, organisée par l’Amicale des femmes de l’hôpital d’enfants Albert Royer. 
 
Selon lui, ‘’en mettant les enfants au sein directement après l’accouchement, cela permet l’interaction entre le nouveau-né et sa maman’’. Il estime qu’il faudrait faire en sorte que ‘’cet allaitement maternel soit le plus continu et exclusif possible’’.
 
Il souligne que pour la mère, l’allaitement maternel permet de limiter le risque de dépression, du cancer de sein et celui de l’ovaire, mais aussi d’espacer les naissances et d’éviter ainsi tout risque de décès. 
 
‘’L’allaitement maternel limite les risques de grossesse rapprochée, trop fréquente, car plus le nombre d’enfants augmente, plus le risque de décès est élevé’’, a-t-il expliqué. 
 
Il soutient que les dépenses en santé peuvent être amoindries avec l’allaitement exclusif jusqu’à l’âge de six mois.
 
‘’Les enfants allaités font moins de maladies chroniques, allergiques, diarrhéiques, etc. Ils font moins d’infections respiratoires’’, a quant à elle souligné Dr Yaye Dior du service néonatologie de cet hôpital. 
 
Elle a toutefois souligné l’importance de préparer la future maman pour l’allaitement maternel exclusif pour concrétiser tous ces avantages. ‘’Il faudrait songer à mettre à la disposition des femmes professionnelles un espace [garde-lit], pour les aider à matérialiser l’allaitement exclusif, même dans leur milieu de travail’’, a-t-elle plaidé.

AMN/ASG