World Vision évalue son partenariat avec le ministère de la Santé pour des pistes d’amélioration
APS
SENEGAL-SANTE-PERSPECTIVES

World Vision évalue son partenariat avec le ministère de la Santé pour des pistes d’amélioration

Kaolack, 22 sept (APS) - Un atelier de restitution des résultats de la convention de partenariat liant l’ONG World Vision (WV) au ministère de la Santé et de l’Action sociale s’est tenue jeudi à Kaolack, dans le but d’en faire une évaluation pour en tirer des leçons qui contribueraient à renforcer les acquis et à proposer des pistes d’amélioration.
 
Cette convention de trois ans est à son terme. "C’est pour cela qu’il fallait l’évaluer et tirer des leçons pour pouvoir mieux nous projeter vers l’abrasion de notre convention", a expliqué le directeur des opérations de World Vision (WV) Sénégal, Diégane Ndiaye.
 
"Durant cette période, beaucoup de choses ont été réalisées, des réussites et beaucoup de résultats sont notés dans ce partenariat", s’est-il félicité M. Ndiaye.
 
Il a dit que les leçons tirées de ce compagnonnage avec le ministère de la santé et de l’Action sociale devraient contribuer à renforcer les acquis et proposer des solutions d’amélioration pour la convention à venir.
 
La précédente, signée en 2012 pour une période de trois ans, avait pour objet de développer un cadre de collaboration reposant "sur l’accompagnement des actions de développement sanitaire que l’ONG a menées au Sénégal conformément aux axes stratégiques nationaux", a indiqué le responsable de World Vision.
 
"Notre crédo, c’est de tout faire pour que tout ce qu’on fait au niveau communautaire puisse fédérer le maximum d’intervenants", a souligné M. Ndiaye.
 
Dans le domaine de la santé, World Vision "est en train de faire des choses concrètes sur le terrain", a soutenu le représentant le ministère de la Santé et de l’Action Sociale, Alain Diédhiou.
 
"Le constat sur le terrain est palpable, il y a une amélioration des soins au niveau communautaire, un accompagnement à la mise en place de mutuelles, le parrainage et la lutte contre la malnutrition des enfants", a ajouté M. Diédhiou, responsable de la Division partenariat du ministère de la Santé et de l’Action sociale.
 
Aussi la collaboration entre World Vision et le ministère de la Santé et de l’Action sociale va-t-elle selon lui "se poursuivre dans la mesure où l’évaluation nous a permis d’être satisfaits d’un certain nombre de choses".
 
L’atelier a été présidé par l’adjoint au gouverneur de Kaolack chargé du développement, Jean Paul Malick Faye, en présence des autorités administratives de la région, des médecins chefs de régions et de maires, entre autres.
 

AB/BK