Kaffrine : 31019 cas de pneumonie dont 4 décès en 2017 (médecin chef)
APS
SENEGAL-SANTE

Kaffrine : 31019 cas de pneumonie dont 4 décès en 2017 (médecin chef)

Kaffrine, 18 déc (APS) – La région de Kaffrine (centre) a enregistré 31019 cas de pneumonie dont 4 décès, en 2017, a révélé, mardi, le médecin-chef de la région médicale, Dr Mamadou Moustapha Diop.
 
"Si nous considérons le bulletin de la surveillance épidémiologique, en fin 2017, nous avons 31019 cas de pneumonie dont 4 cas de décès. Les statistiques ont montré qu’en 2017, la région de Kaffrine occupe la deuxième place des régions du pays du point de vue de la déclaration des cas de pneumonie", a déploré Dr Diop, en marge de la célébration de la journée régionale de lutte contre la pneumonie.
 
La cérémonie a été présidée par l’adjoint au gouverneur de Kaffrine chargé des affaires administratives, Ousseynou Mbaye, en présence des acteurs de la santé, des élus locaux et de la coordonnatrice du programme santé au niveau de l’ONG +Save the children+, Dr Ndaye Astou Badiane.
 
"5747 cas de pneumonie ont été enregistré à Mbirekelane, 11838 cas dont 3 décès à Kaffrine, 10492 cas dont un décès à Koungheul et 2942 cas à Malém Hodar", a détaillé Dr Diop, faisant savoir qu’en 2017, la région de Kaffrine occupait la troisième place du point de vue des décès néonataux.
 
Selon lui, la région de Kaffrine est aujourd’hui à 77% par rapport à la couverture enfants complètement vaccinés contre la pneumonie. Donc, a-t-il expliqué, "si nous prenons 100 enfants au hasard les 23 n’étaient pas vaccinés contre cette maladie".
 
Dr Moustapha Diop a promis qu’une stratégie de communication et des stratégies mobiles avancées dans les zones les plus reculées seront développées à Kaffrine pour toucher un taux de 90% d’enfants vaccinés contre la pneumonie.
 
Le projet + Save the children+ qui a été officiellement lancé le même jour dans la région de Kaffrine, va d’abord intervenir au niveau des départements de Koungheul et de Malém Hodar, a dit sa coordonnatrice.
 
"Nous voulons appuyer la région médicale de Kaffrine pour l’aider à améliorer ses indicateurs par rapport à la santé néonatale", a ajouté Dr Ndaye Astou Badiane.

MNF/ASB/OID