Kaffrine : l’ambassadeur des Etats-Unis satisfait des réalisations du programme G to G
APS
SENEGAL-SANTE

Kaffrine : l’ambassadeur des Etats-Unis satisfait des réalisations du programme G to G

Kaffrine, 16 nov (APS) - L’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Sénégal, Tulinabo Mushingi a exprimé, jeudi, sa satisfaction par rapport aux réalisations faites à l’hôpital régional de Kaffrine dans le cadre du financement G to G, a constaté l’APS.
 
Le financement G to G est un financement qui part du gouvernement américain et va directement à un gouvernement tiers. Il a débuté en 2012 au Sénégal avec le ministère de la santé et a été décentralisé à partir de 2015 au niveau de la région de Kaffrine.

"La présentation faite par le médecin-chef de région dans le cadre du financement direct est excellente. Cette présentation a montré exactement" où on en était avant le financement et on en est après, a dit Tulinabo Mushingi.

Accompagné par une délégation, l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Sénégal a effectué une visite de terrain à l’hôpital régional de Kaffrine pour constater de visu le fonctionnement du programme Gov to Gov.

"En plus des résultats, nous avons identifié et vu qu’il y a encore des besoins à Kaffrine. Et il incombe aux employés de l’hôpital de définir ces besoins et voir s’il y a encore un budget où on peut continuer à aider cet hôpital", a-t-il ajouté.

Le diplomate a expliqué les raisons de cette visite par la volonté de l’ambassade basée à Dakar de rencontrer les Sénégalais en dehors de la capitale et de voir comment les programmes financés par le peuple américain fonctionnent sur le terrain.

"Il s’agissait de voir si ces programmes sont en train de faire une différence dans la vie du Sénégalais moyen. Donc pour toucher et voir les réalités sur le terrain", a-t-il dit.

La visite a aussi permis, selon M. Mushingi, de découvrir et voir s’il y a d’autres opportunités où les Etats-Unis d’Amérique pourront continuer à aider le gouvernement du Sénégal dans sa politique de développement.

Il rappelle que les Etats-Unis d’Amérique ont aidé à la réouverture du centre néonatal de Kaffrine d’une valeur de 13 millions de francs CFA. 

"Ceci est une contribution ajoutée à ce que le Sénégal est en train de faire dans le secteur de la santé", a-t-il soutenu, rappelant que la coopération américaine a aussi recruté 30 agents de santé pour accompagner la région de Kaffrine.

Selon lui, au niveau de l’agriculture, plus précisément dans la chaîne de valeur du mil, les Etas-Unis sont en train d’investir 8 milliards de francs CFA, ce qui devrait "accompagner à peu près 19 agriculteurs", a-t-il dit.

Aussi, a-t-il poursuivi, les Etats-Unis sont en train d’injecter dans l’Ecole nationale des sous-officiers d’active (ENSOA), 317 millions de francs CFA pour appuyer ses 3700 soldats dans la formation.

"Nous avons visité l’Ecole des sous-officiers du Sénégal où il y a 3700 soldats, gendarmes et policiers à l’étranger qui servent dans le maintien de la paix. Mais, il faut les former avant de partir", a estimé le diplomate.

La partie américaine a par ailleurs aidé le Sénégal dans d’autres domaines, dont celui de l’éducation où elle a financé récemment un programme de lecture estimé à plus de 4O milliards de francs CFA, a-t-il indiqué.
 

MNF/MD