Infrastructures, déficit de personnel : ces
APS
SENEGAL-SANTE

Infrastructures, déficit de personnel : ces "maux’’ qui plombent la santé maternelle à Kolda


Kolda, 20 nov (APS) - La région de Kolda (Sud) n’a pas encore atteint la moitié de ses besoins en infrastructures au regard des normes du Plan national de développement sanitaire (PNDS), a indiqué lundi la responsable de la santé de la reproduction dudit département, Aissatou Dieng Lô.

"Kolda ne dispose même pas de la moitié des infrastructures recommandées par le PNDS. Quelque 11 postes de santé n’ont pas sage-femme’’, a déploré Mme Lo, au cours d’un atelier de plaidoyer sur la santé de la reproduction en faveur des journalistes de la région.
 
"Avec 748 451 habitants dans la région, il ya un centre de santé pour 187 112 habitants contre un centre de santé pour 100.000 habitants selon les normes du Plan de développement sanitaire et social et un poste de santé pour 12904 habitants contre un poste pour 5000 habitants selon les mêmes normes’’, a-t-elle dit dans une communication axée sur la situation de la santé de la reproduction à Kolda.
 
Elle a signalé qu’il y existe quatre de postes de santé ne disposant pas de sage-femme. Dans ces conditions, les soins ne peuvent plus être assurés à partir de 13 heures, a-t-elle indiqué, estimant que cette situation ‘’favorise les accouchements à domicile’’.
 
"L’ensemble des grossesses sont vues, mais les femmes ne finissent pas leurs consultations prénatales. Elles utilisent mal les services, le taux d’achèvement est trop bas’’, a-t-elle regretté. Selon elle, il y a 181 125 femmes en âge de reproduction dans la région de Kolda.
 
Pour sa part, le Dr Omar Sané, adjoint au médecin-chef de la région, a souhaité que toutes les femmes accouchent dans les structures de santé. ‘’Malheureusement, à cause de la pauvreté ou de l’ignorance, les femmes ne fréquentent pas les structures de santé’’, s’est-il désolé.
 
Rappelant que ‘’la commune de Kolda dispose d’un centre de santé et de quatre postes de santé’’, il a signalé qu’’’il y a encore des femmes qui accouchement à domicile, du fait des barrières socio - culturelles ou de l’ignorance’’.
 
Au total, précise la responsable de la santé de la reproduction du département de Kolda, la région dispose de 26 médecins, 120 infirmiers et 71 sages-femmes.
 
Ce qui fait qu’elle se retrouve avec un médecin pour 31 125 habitants, un infirmier pour 6509 habitants, une sage-femme pour 2482 femmes en âge de procréer, ce qui demeure très loin des normes de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

SKS/ASG