Incidents de Demba Diop : le district sanitaire de Mbour promet un suivi total des blessés
APS
SENEGAL-SANTE-SOCIAL

Incidents de Demba Diop : le district sanitaire de Mbour promet un suivi total des blessés

Mbour, 19 juil (APS) - Le district sanitaire de Mbour promet de suivre "jusqu’à leur guérison totale’’ les blessés enregistrés suite aux incidents du stade Demba Diop de Dakar qui ont provoqué samedi dernier la mort de 8 personnes lors de la finale de la Coupe de la Ligue de football.
 
"Nous avons accueilli une cinquantaine de blessés que nous avons pris en charge et à qui nous avons distribué des médicaments. Nous ne comptons pas nous arrêter à cela, puisque nous allons les suivre jusqu’à leur guérison totale", a promis mardi le président du comité de santé du district sanitaire de Mbour, Arona Diallo, au cours d’une rencontre avec des journalistes.
 
Il a rappelé que sous la houlette du médecin-chef, docteur Fatma Fall, le district sanitaire de Mbour s’était mobilisé pour "prendre en charge gratuitement" les blessés enregistrés lors de ces incidents.
 
Des échauffourées ont opposé des supporters de l’US Ouakam à ceux du Stade de Mbour, des incidents qui ont fait 8 morts et 302 blessés, selon un bilan du club mbourois, qui comptait dans ses rangs toutes les personnes décédées.
 
Le médecin-chef du district sanitaire de Mbour "a donné des instructions fermes’ à tout le personnel médical, pour que les victimes de ce drame soient accueillies de manière correcte" et orientées au niveau des différents services du centre de santé, a assuré le président de son comité de santé.
 
Les autorités médicales concernées ont par ailleurs décidé d’assurer un suivi psychologue des victimes qui en auraient besoin, ainsi que de membres de leurs familles s’il le faut, a indiqué M. Diallo, avant de présenter ses ’’sincères condoléances’’ aux familles éplorées et à la population mbouroise.
 
"Des informations que nous avons reçues du médecin-chef nous annoncent que des psychologues vont venir de Dakar pour assister des patients qui n’ont pas, certes, des blessures physiques, mais plutôt psychiques", a précisé Arona Diallo. 
 
ADE/BK