Fatick reconstitue son stock de sang avec la collecte de 288 poches
APS
SENEGAL-SANTE

Fatick reconstitue son stock de sang avec la collecte de 288 poches

Fatick, 22 juin (APS) - Le Centre régional de transfusion sanguine (CRTS) de l’hôpital régional de Fatick a réussi à collecter 288 poches de sang à l’occasion de journées de don de sang organisées par les sections départementales de Fatick et Gossas du parti PASTEF (opposition).

"La collecte de ces 288 poches de sang valables s’est faite dans le cadre de stratégies avancées de don de sang organisées selon un agenda précis et en fonction des lieux retenus avec les responsables des sections départementales de Fatick et de Gossas’’, a indiqué lundi la responsable de la banque de sang du CRTS, Aline Collette Diatta Guèye.

Selon elle, le centre a pu collecter 73 poches dans la commune de Fatick, 51 à Tattaguine, 25 à Toucar (Nkayokhème), 25 à Mbéllacadio, 16 à Diaoulé, 13 à Patar Sine, 30 à Thiaré Ndialgui et Diakhao, toutes des localités du département de Fatick.

‘’Du côté de Gossas, a-t-elle poursuivi, notre stratégie avancée de collecte de sang organisée grâce à l’unité mobile du CRTS en relation avec les responsables de la section départementale du PASTEF, nous a permis de collecter 55 poches valables.’’

‘’Ces opérations de collecte de sang ont été un succès, car elles ont permis à la banque de sang de l’hôpital régional, dans un contexte marqué par la rareté de donateurs à cause de la Covid-19, de réapprovisionner son stock qui, il faut le dire, était au bord de la rupture totale’’, s’est félicitée Aline Colette Diatta Guèye.

D’une capacité de stockage de 400 à 500 poches de sang, la banque de sang de l’hôpital régional s’est, dit-elle, retrouvée à un moment donné avec "une cinquantaine de poches disponibles dans son stock’’, faute de donneurs.

‘’Pour faire face à cette situation, nous étions obligés de faire un don de sang en cabine fixe, qui consiste à faire appel à un membre de la famille du malade pour collecter du sang’’, a-t-elle expliqué.

Elle souligne que "grâce à la mobilisation de plusieurs acteurs’’, le centre a réussi à augmenter son stock. Le club des donneurs de sang de la région y a contribué avec 59 poches et les étudiants de Niakhar avec 75 poches.

La responsable de la banque de sang du Centre régional de transfusion sanguine de Fatick a signalé que les membres du PASTEF ont particulièrement aidé dans cette reconstitution du stock, avec 288 poches.

‘’Nous disposions de quoi satisfaire la demande locale d’ici un mois. Avec ce stock, nous avons approvisionné les banques de sang de Thiadiaye, de Gossas, de Niakhar, du centre de santé de Fatick, et de Dioffior. Elles dépendent toutes de la banque de sang du CRTS’’, a-t-elle soutenu.

Elle a salué "l’initiative des responsables départementaux du PASTEF d’organiser des journées de don de sang pour soutenir les maternités, les blocs opératoires, les unités d’hémodialyse où la demande est très forte dans les structures sanitaires’’.

‘’Nous demandons aux initiateurs des journées de collecte de sang de ne surtout pas baisser les bras, de se mobiliser davantage dans ce contexte de Covid-19 et surtout à l’approche de l’hivernage [...]’’, a-t-elle poursuivi.

Elle explique que généralement pendant la saison des pluies, "la demande est très forte et peut aller en moyenne entre 200 à 300 poches par mois’’.

Le dépôt de sang de Sokone (Foundiougne) a collecté 45 poches, soit l’équivalent de sa capacité de stockage, lors de la journée de don de sang organisée dans son centre de santé par la section départementale du PASTEF, selon son coordonnateur départemental, Pape Aly Badji.

Cette initiative des sections de PASTEF est née de l’appel lancé en mai dernier par le Centre national de transfusion sanguine (CNTS) aux donneurs, afin de réapprovisionner les stocks des banques de sang au bord de la rupture à cause de la Covid-19.
 
 

AB/ASG/BK