Saint-Louis, la région la plus affectée par le diabète
APS
SENEGAL-SANTE-STATISTIQUES

Saint-Louis, la région la plus affectée par le diabète

Saint-Louis, 14 nov (APS) - La région de Saint-Louis (nord) a ‘’le taux le plus élevé de prévalence du diabète au Sénégal, avec 10,4 %, alors que le taux national varie entre 3 et 4 %’’, a-t-on appris mercredi du chef du bureau régional de l’éducation et de l’information pour la santé, Abderrahmane Traoré.
 
‘’Le taux de prévalence élevé du diabète à Saint-Louis s’explique par la sédentarité des populations, leur mode de vie et leur alimentation, qui sont des facteurs de propagation de la maladie’’, a expliqué, pour sa part, le président de l’Association des personnes diabétiques de la région, Doudou Diop.
 
 
Le ministère de la Santé a élaboré ‘’un plan de riposte’’ contre cette maladie, avec ‘’la formation du personnel de santé, l’équipement des postes de santé et la prise en charge des malades du diabète’’, a assuré Abderrahmane Traoré lors d’un ‘’panel’’ organisé à Saint-Louis à l’occasion de la célébration, ce 14 novembre, de la Journée mondiale du diabète.
 
Le ministère veille également à l’‘’éducation’’ et à la ‘’sensibilisation’’ des populations, qui sont informées des ‘’mesures de prévention’’ de la maladie, selon M. Traoré.
 
Doudou Diop a réclamé l’installation d’un centre d’information et de sensibilisation des personnes diabétiques, dans la zone nord de la commune de Saint-Louis notamment, en vue d’‘’une meilleure prise en charge des malades’’.
 
Il reconnaît que le ministère de la Santé a fait des efforts pour la prise en charge médicale des patients, mais la situation ‘’reste toujours alarmante’’ à Saint-Louis, à cause de ‘’la flambée’’ de la maladie.
 
Il faut l’‘’éradiquer’’ en mettant sur place des ‘’unités de soins’’, ce qui permettra aux patients de la région d’éviter de parcourir ‘’plus de 300 kilomètres’’ pour aller se faire soigner à Dakar.
 
‘’Les statistiques de 2017 font état de 500 millions de personnes atteintes de diabète dans le monde’’, a dit Blaise Magloire Ngoumba, médecin à l’hôpital régional de Saint-Louis.
 
‘’Le diabète est un tueur silencieux’’, a-t-il averti los du ‘’panel’’, ajoutant que la maladie est aussi ‘’un facteur de risques cardiovasculaires’’.
 
La sédentarité, l’obésité et la malbouffe favorisent le diabète, selon le docteur Blaise Magloire Ngoumba.

BD/ESF/ASG