Diourbel : L’approche One Health mise en exergue au cours d’un CRD
APS
SENEGAL-SOCIETE-SANTE

Diourbel : L’approche One Health mise en exergue au cours d’un CRD

Diourbel, 12 juil (APS) - Le concept ’’One Health’’ ou une seule santé est une approche multi-sectorielle qui permet la mutualisation en vue d’une meilleure prise en charge des interventions notamment sur les maladies zoonotiques, a déclaré lundi à Diourbel, son point focal au ministère de l’éducation nationale, Ousseynou Ka.
 
One Health est ’’une approche multisectorielle qui permet de mutualiser les forces et qui encourage la coordination, la collaboration pluridisciplinaire pour avoir plus d’efficacité dans nos interventions sur ces maladies zoonotiques mais aussi sur d’autres thématiques telle que la résistance aux antimicrobiens’’, a-t-il dit.
 
M. Ka faisait face à la presse lors d’un comité régional de développement (CRD) sur l’approche One Health adoptée pratiquement par tous les pays membres de l’OMS dont le Sénégal depuis 2007.
 
Ces rencontres organisées dans les 14 régions permettront de démultiplier et d’appliquer cette approche dans le pays avec l’accompagnement de l’USAID.
 
Depuis 2017, le Sénégal a priorisé 6 maladies zoonotiques qui font l’objet d’une surveillance à base communautaire dans le cadre de l’approche One Health.
 
’’Il y a aussi les autres maladies infectieuses, il y a aussi les problèmes de l’environnement. On sait que le changement climatique est à l’origine de beaucoup de pathologies qui ne sont même pas infectieuses mais aussi il faut savoir que le bioterrorisme est là’’, a t-il souligné.
 
A en croire le Point focal, One Health est une approche innovante pour la prise en charge des problèmes de santé publique complexes, des urgences et catastrophes.
 
’’Dans le cadre de One Health, tous les secteurs peuvent travailler ensemble pour prévenir des accidents et problèmes naturels’’ mais aussi ’’être toujours prêt à riposter rapidement pour sauver des vies, sauver la santé des populations’’, a-t-il relevé. 
 
Pour ce faire, il faut une synergie dans les interventions des différents secteurs afin de gérer rapidement certaines épidémies, a indiqué M. Ka.
 

FD/OID