Covid-19 : Déthié Diouf alerte sur le risque d’une troisième vague
APS
SENEGAL-PANDEMIE

Covid-19 : Déthié Diouf alerte sur le risque d’une troisième vague

Thiès, 3 mai (APS) - L’ambassadeur de la Paix et président du parti Visa Les Citoyens, Déthié Diouf, a alerté, lundi à Thiès, sur l’importance de ne pas se relâcher, au risque de déclencher une troisième vague de covid-19 dans le pays.

’’Les chiffres chutent drastiquement et tout le monde pense que c’est déjà fini, or c’est ce relâchement qui avait amené la deuxième vague, il y a des troisièmes vagues ailleurs’’, a mis en garde Déthié Diouf.

Venu soutenir les journalistes lors d’un rassemblement devant la gouvernance de Thiès, à l’occasion de la journée de la liberté de la presse, M. Diouf en a profité pour faire un bilan à mi-parcours de son action dans le cadre de la lutte contre la Covid-19.

Engagé depuis le 2 juin 2020, soit presque un an dans la prévention de la pandémie qui frappe le pays, depuis le mois de mars de la même année, Déthié Diouf estime que l’heure est à la ’’remobilisation’’.

Après son combat contre la stigmatisation des patients atteints de Covid-19, suivie d’une autre campagne dénommée ‘’Corona dou diar ci mane’’ (le Corona ne passera pas par moi), il a lancé une troisième qu’il appelle cette fois-ci ‘’Doggali Corona’’ (achever le corona).

Accompagné du service d’hygiène, son principal partenaire dans cette troisième campagne, ils se rendent dans des lieux de culte, des ‘’daaras’’ (écoles coraniques), les universités.

Ces endroits sont désinfectés et dotés de produits d’hygiène et des formations y sont dispensées sur la composition des formules de désinfection et de décontamination, a-t-il rapporté.

Avec l’appui de volontaires de plus en plus nombreux et parfois recrutés sur les réseaux sociaux, et prêts à lui prêter main dans les huit régions qu’il a visitées jusque-là, il distille les messages de prévention, axés sur les moyens de protection, mais aussi sur l’hygiène des mains.

M. Diouf évalue à environ 200.000 le nombre de masques qu’il a distribués depuis le début de son engagement.

Après Saint-Louis et Louga, l’équipe de la campagne ‘’Doggali Corona’’ est de retour à Thiès depuis samedi, a-t-il dit.

Hormis un appui ’’ponctuel’’ du ministère de la Santé, l’opération est menée grâce aux ’’fonds propres’’ de sa structure, en plus de soutiens de bonnes volontés.

’’La tendance est bonne, mais si nous ne l’accompagnons pas de façon soutenue, ça pose problème’’, a dit M. Diouf, rappelant que dès lors que la pandémie était partie d’un seul cas, il ne devrait y avoir de répit tant que la maladie est toujours présente dans le pays.

 

ADI/ASB/OID