Des décideurs gouvernementaux formés à la sécurité sanitaire
APS
SENEGAL-AFRIQUE-SECURITE-SANTE

Des décideurs gouvernementaux formés à la sécurité sanitaire

Dakar, 19 juin (APS) – Une trentaine de décideurs gouvernementaux provenant de l’Afrique francophone dont dix sénégalais ont reçu mercredi leur attestation à l’issue d’une formation sur la sécurité sanitaire.

Cette session de renforcement de capacités était organisée par le Centre des hautes Eudes de Défense et de sécurité (CHEDS) de Dakar en partenariat avec le Centre de politique de sécurité de Genève (Suisse).

La cérémonie de remise des attestations s’est déroulée au Cercle Mess des officiers de dakar (ex Amirauté), en présence du général de corps aérien, Mamadou Mansour Seck, du général de division, Laurent Favre et du Colonel Mamadou Sambe ainsi que de plusieurs officiers civiles et militaires.

Cette formation était organisée par le Centre de politique de sécurité de Genève (Suisse), en partenariat avec le Centre des Hautes Etudes de Défense et de Sécurité (CHEDS) de Dakar.

Elle était destinée aux décideurs gouvernementaux évoluant dans le domaine de la sécurité, des militaires, des fonctionnaires, des agents du secteur privé, de la société, engagés dans les réponses multipartites aux problèmes de sécurité sanitaire.

L’objectif de cette formation est entre autres, de permettre aux participants d’améliorer leur connaissance des menaces mondiales et régionales en matière de sécurité sanitaire et de comprendre comment les évolutions dans d’autres secteurs peuvent avoir une incidence sur la sécurité sanitaire.

’’Ce jour consacre l’aboutissement d’une semaine de cours denses et intenses reçus dans le cadre de cette formation car nous avons bénéficié des enseignements de haute qualité transmis avec humilité par des experts dont la maitrise du domaine sanitaire reste indéniable’’, a témoigné la présidente de la promotion, la diplomate camerounaise, Mbumie Charlotte Bessoupa.

Selon elle, la diversité des cours qui couvrent à la fois les domaines stratégiques sur les défis émergents la sécurité sanitaire, la préparation aux évènements sanitaires majeurs, la prévention, la surveillance, la résilience, la sensibilisation et le suivi-évaluation, ’’arme désormais les récipiendaires à porter le flambeau de hauts responsables en charge des questions sécurité sanitaire au niveau des grandes instances étatiques et organismes internationaux’’.

’’Nous pouvons vous rassurer de notre capacité à conduire des réflexions stratégiques de haut niveau sur des questions de sécurité sanitaire’’, a ainsi assuré Mbumie Charlotte Bessoupa.

Pour le général de corps aérien, Mamadou Mansour Seck, également président du conseil d’administration du CHEDS, ce programme de renforcement de capacités en sécurité sanitaire présente un grand intérêt non seulement pour le Sénégal, mais également pour l’ensemble des pays d’Afrique.

’’En même temps qu’il favorise une compréhension essentielle de la sécurité sanitaire, dans un contexte africain, il offre également l’occasion de partager des expériences avec des professionnels d’origines diverses et permet ainsi d’améliorer les capacités individuelles et collectives de mise en œuvre des moyens d’atténuation des menaces potentielles liées à la santé’’, a-t-il expliqué.

Il a par ailleurs salué le partenariat fécond et pluriannuel à pérenniser entre le CHEDS et le centre de politique de sécurité de Genève, laquelle coopération a, selon lui, donné des résultats plus que satisfaisants à travers plusieurs projets conjoints.

MK/OID