Un million CFA de la société de gestion de l’AIBD à la LISCA, dans le cadre de la campagne ’’Octobre Rose’’
APS
SENEGAL-SANTE-SUBVENTION

Un million CFA de la société de gestion de l’AIBD à la LISCA, dans le cadre de la campagne ’’Octobre Rose’’

Diass (Mbour), 27 oct (APS) - La Ligue sénégalaise contre cancer (LISCA) a reçu la société en charge de la gestion de l’Aéroport international Blaise Diagne (AIBD) de Diass, un million de francs CFA, en guise de contribution à ses activités de dépistage des cancers du col de l’utérus et du sein.

La cérémonie officielle de remise de cette contribution s’est tenue vendredi, en marge des activités de sensibilisation et de dépistage de la LISCA, dans le cadre de campagne annuelle et mondiale dite "Octobre Rose".
 
Selon Xavier Mary, directeur général de "Lima-AIBD-Summa", en charge de la gestion de l’AIBD, cette "subvention symbolique", dans le cadre de la "Responsabilité sociétale d’entreprise" (RSE), vient en complément de la contribution du ministère des Transports aériens et du Développement des infrastructures aéroportuaires, qui a signé avec une convention de partenariat avec la LISCA en 2016.
 
Il a invité les salariés de l’AIBD "à suivre ces activités de dépistage, surtout au profit de la population féminine de la plateforme aéroportuaire et des localités riveraines".
 
Selon la présidente de la LISCA, docteur Fatma Guénoune, ce don reçu de l’AIBD va contribuer à subventionner la mammographie des femmes dépistées dans le cadre de journées de consultations et de dépistage organisées dans le cadre de la campagne "Octobre Rose", laquelle a permis d’examiner depuis ses débuts quelque 4000 femmes, dont 500 jeudi et vendredi.
 
Le cancer, dont 72% des nouveaux cas sont enregistrés dans les pays en développement, est considéré comme un réel problème de santé publique, indique l’Organisation mondiale de la santé (OMS).
 
Il est responsable de 13% de décès à travers le monde et tue plus que le VIH/ SIDA, la tuberculose et le paludisme réunis, selon des chiffres de l’OMS.
 
Au Sénégal, cette maladie touche les sujets appartenant à la tranche d’âge la plus productive et n’épargne pas les enfants avec 800 nouveaux cas par an, selon les chiffres de la LISCA. 
 
ADE/BK