Covid-19 : l’aide de Cuba et de la Chine à des pays occidentaux marque la défaite de la mondialisation néolibérale (altermondialiste)
APS
MONDE-SANTE

Covid-19 : l’aide de Cuba et de la Chine à des pays occidentaux marque la défaite de la mondialisation néolibérale (altermondialiste)

Dakar, 6 avr (APS) – L’aide fournie par la Chine et Cuba à plusieurs pays, dont de grandes puissances occidentales, pour freiner la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19), traduit la défaite de la mondialisation néolibérale et démontre l’importance de la coopération Sud-Sud, estime Mignane Diouf, le coordonnateur du Forum social sénégalais (FSS), un mouvement altermondialiste.
 
‘’Cuba a envoyé des équipes en Europe (Italie et Espagne), mais aussi dans d’autres pays. Un pays mis sous embargo depuis soixante ans, qui a tenu de cette façon, jusqu’à pouvoir développer un enseignement médical qui vient au secours des puissances occidentales ! Oui, c’est la défaite de la mondialisation néolibérale, la défaite de l’Occident’’, a soutenu M. Diouf dans un entretien avec l’APS.
 
Inquiétés par la pandémie de coronavirus, des pays occidentaux qui se sont longtemps vantés de leur puissance économique, militaire et financière ont fait appel à Cuba, qui a été l’objet d’un embargo de plusieurs décennies, a souligné le coordonnateur du FSS.
 
La Chine sera un acteur de premier plan dans les relations internationales post-pandémie, en matière de santé publique et de gestion des épidémies notamment, selon Mignane Diouf.
 
‘’Aujourd’hui, la Chine est devenue une puissance économique, qui polarise le marché mondial. Dans cette crise, on a vu la Chine envoyer des équipes ici et là, et satisfaire des commandes de matériels sanitaires faites par de grands pays, y compris les Etats-Unis et la France’’, a ajouté M. Diouf.
 
Selon lui, la Chine, le premier foyer du Covid-19, a réussi à contenir la pandémie, même si le coronavirus a fait des milliers de morts dans ce pays d’Asie. ‘’Il faut d’ailleurs saluer l’esprit de discipline, d’organisation et d’engagement, qui (…) lui a permis de s’en sortir très vite’’, a souligné le coordonnateur du FSS, une organisation opposée aux politiques libérales et membre du mouvement altermondialiste africain.
 
‘’La force (…) des Chinois est le fruit de cet esprit d’organisation, de discipline et de travail (…) sans relâche’’, a insisté Mignane Diouf.
 
‘’La Chine a donné une belle leçon au monde, c’est lié à sa trajectoire de pays communiste, qui a fait du travail une valeur qui prime tout le reste’’, a expliqué le coordonnateur du FSS.
 
Quant aux pays du Sud, pour tirer les leçons du Covid-19, ils ‘’sont obligés de revoir leurs relations de coopération avec le reste du monde et de ne plus privilégier l’Europe et les anciens pays colonisateurs’’, estime M. Diouf.
 
‘’Ils devront s’ouvrir beaucoup plus aux autres pays du Sud, comme Cuba, le Venezuela, mais aussi aux puissances comme la Chine et la Russie, surtout dans les domaines de la formation, de l’éducation, de la santé et de l’agriculture’’, a-t-il ajouté.
 
Ce sera ‘’utile que les mouvements sociaux, les mouvements citoyens, la presse et les communicateurs fassent aussi un travail de mobilisation, de lobbying et de plaidoyer, en renforçant le contrôle citoyen dans la gouvernance et le suivi des orientations politiques et budgétaires’’ des pays du Sud, propose Mignane Diouf.
 
Ces acteurs non étatiques doivent continuer à inciter les gouvernements à ne prendre en compte que les ‘’priorités’’, dans les politiques d’investissement et de gestion des fonds publics, selon M. Diouf.
 

SG/MD/ESF/ASG