Covid-19 : une stratégie de communication et une mobilisation communautaire préconisées pour éviter tout relâchement
APS
SENEGAL-SANTE

Covid-19 : une stratégie de communication et une mobilisation communautaire préconisées pour éviter tout relâchement

Dakar, 17 mars (APS) - Le président de la République, Macky Sall, recommande une "stratégie de communication persuasive" doublée d’une "mobilisation communautaire adaptée", pour que la fin de l’état de catastrophe sanitaire, le vendredi 19 mars 2021 à minuit, n’entraine pas un relâchement des gestes barrières.
 
"Le Chef de l’Etat invite (…) le Gouvernement à développer auprès des populations, une stratégie de communication persuasive et une mobilisation communautaire adaptée afin d’éviter tout relâchement, préjudiciable aux efforts collectifs jusque-là consentis pour faire face à la pandémie COVID-19", rapporte le communiqué du conseil des ministres.
 
Le communiqué souligne que selon le président Sall, "la levée de l’état de catastrophe sanitaire, le vendredi 19 mars 2021 à minuit, ne signifie pas la fin de la pandémie". 
 
Le Sénégal est sous l’état de catastrophe sanitaire depuis la promulgation, par le président de la République, le 19 janvier 2021, de la loi n° 2021- 18 modifiant la loi n° 69 - 29 du 29 avril 1969 relative à l’état d’urgence et à l’état de siège.
 
L’Assemblée nationale a voté, le 11 janvier dernier, le projet de loi n°46/2020 modifiant la loi n°69-29 du 29 avril 1969 relative à l’état d’urgence et à l’état de siège, élargie dorénavant aux catastrophes naturelles ou sanitaires.
 
L’état de catastrophe sanitaire est assorti d’un couvre-feu dans les régions de Dakar et Thiès, les plus touchées par la pandémie de Covid-19.
 
En perspective de sa levée, le chef de l’Etat "demande (…) au Ministre de la Santé et de l’Action sociale, d’accélérer le déploiement de la campagne nationale de vaccination, en veillant à l’administration adéquate aux concernés, de la seconde dose".
 
Il "invite, surtout’", Abdoulaye Diouf Sarr, à "accentuer le plaidoyer pour l’observation stricte des mesures barrières et le respect permanent du port du masque dans les commerces, les transports et les lieux publics".
 
Il "rappelle, aussi, l’urgence de finaliser le processus de relance des activités de l’usine pharmaceutique MEDIS SENEGAL SA" (ex Sanofi).
 
A l’endroit du ministre de la Santé et de l’Action sociale, il a souligné "la nécessité de finaliser le plan de réformes devant soutenir les importants investissements dans le système sanitaire, en impliquant fortement toutes les parties prenantes (partenaires sociaux, universitaires, collectivités territoriales, etc. )". 
 
Il "demande, enfin, au Ministre de la Santé et de l’Action sociale de veiller au fonctionnement optimal des quatre (4) nouveaux hôpitaux régionaux de Kaffrine, Kédougou, Sédhiou et Touba, dont il procédera à l’inauguration, très prochainement".


ASG/BK