Covid-19 : un appui de l’ADM aux populations sinistrées de la Langue de Barbarie
APS
SENEGAL-COLLECTIVITE-SANTE

Covid-19 : un appui de l’ADM aux populations sinistrées de la Langue de Barbarie

Saint-Louis, 19 juin (APS) - L’Agence de Développement Municipal (ADM) annonce avoir dégagé une enveloppe de 10 millions de francs Cfa en faveur des populations victimes de l’érosion côtière dans le cadre de la lutte contre la pandémie du nouveau coronavirus.
 
Cette enveloppe est destinée à l’acquisition de gels hydro-alcooliques, de masques de protection, de savons, de grésil, de stations lave-mains.
 
Dans un communiqué reçu à l’APS, l’agence signale aussi l’achat de de produits alimentaires (sucre, riz, huile), au profit des 692 personnes installées dans la zone de recasement de Djougob qui accueille des populations victimes de l’érosion côtière.
 
L’ADM affirme avoir mobilisé ses équipes pour sensibiliser et accompagner des populations sinistrées de la Langue barbarie.
 
Elle a également offert des produits phytosanitaires au service régional d’hygiène de Saint-Louis qui procède régulièrement à des opérations de désinfection du site de recasement.
 
Ces actions initiées pour accompagner les 692 personnes installées provisoirement à Djougop entrent dans le cadre de l’exécution du Projet de relèvement d’urgence et de résilience à Saint-Louis, selon le communiqué. 
 
Ce projet d’un coût d’environ de 15 milliards de francs Cfa est une initiative déployée par le gouvernement du Sénégal, avec l’appui technique et financier de la Banque mondiale, pour pallier l’érosion côtière, principale cause de destruction d’habitations et de déplacement des populations de la Langue de Barbarie.
 
Le projet a pour objectif de prendre en charge la problématique de ces populations sinistrées à travers deux phases notamment le relogement provisoire, ensuite le relogement définitif.

BD/OID/ASB